Le Cavalier Romand
10.01.2013

Grand cavalier, éleveur et organisateur, Jean-Pierre Panetti nous a quittés

Personnalité particulièrement attachante et vibrante du monde équestre, le Genevois est décédé mercredi

Jean-Pierre Panetti Zoom sur « Jean-Pierre Panetti » (touche ESC pour fermer)
Jean-Pierre Panetti

C'est avec beaucoup de tristesse que l'on apprend le décès de Jean-Pierre Panetti, emporté mercredi 9 janvier par une bien cruelle maladie, malgré un esprit combatif et fougueux. Cet homme plein de panache et d'enthousiasme aura marqué la scène hippique romande durant plus de quarante ans. Il a quitté ce monde entouré des siens, de son épouse, Véronique, et de ses enfants, à qui vont nos condoléances émues.

Comme cavalier, Jean-Pierre Panetti fut un des ténors de la scène hippique romande et suisse, notamment à la fin des années '70 et durant les années '80. Champion romand de saut en 1985 à Ecublens avec sa merveilleuse Fabiola CH (première jument indigène à obtenir ce titre), il brilla de nombreuses années avec Fabiola CH, grande gagnante internationale et bien classée au CSI-W de Genève, avec Graefin, qui brilla dans des Grands Prix internationaux de renom (Coupe du monde à Helsinki, CSIO de Lucerne, etc.) et gagna à Divonne, Bois-le-Roi et ailleurs, avec Luck 3 (2e à Barcelone), avec Gajus et tant d'autres. Il fut aussi un éphémère mais successful chef d'équipe juniors, aidant ses poulains à décrocher or et bronze en 1994 à Athènes.

Un éternel optimiste

"C'était un personnage, comme il n'y en a plus trop en Suisse ni ailleurs, il était plein d'humour et avait un optimisme sans faille. Même quand il avait fait plusieurs barres, il s'extasiait sur la manière dont son cheval avait sauté", dit avec affection et justesse Philippe Guerdat, qui l'a beaucoup côtoyé. Fabio Cazzaniga, alors chef de l'équipe de Suisse de saut et ami du défunt, souligne aussi avec émotion sa jovialité et son enthousiasme.

Une fête pour Jappeloup

Comme organisateur, Jean-Pierre Panetti avait notamment mis sur pied à Puidoux cette fabuleuse fête en l'honneur de Jappeloup, juste après le sacre olympique de Séoul, fin '88, où l'on vit Thomas Fuchs gagner le championnat de hauteur sur 225 cm (!) ou encore Pierre Jonquères d'Oriola, Jean d'Orgeix, Raimondo d'Inzeo et Paul Weier s'affronter lors d'une tournante des champions épique. Au micro, le regretté Eric Wauters et votre serviteur en avaient les larmes aux yeux...

Jean-Pierre Panetti rêvait aussi d'organiser un grand derby dans sa propriété de la Bresse, où il était aussi éleveur. 30 km au sud de Bourg-en-Bresse, avec sa chère épouse Véronique, il avait créé le très prometteur et successful Elevage des Songes. Toujours bourré d'idées et plein de projets, il a été emporté trop vite. Beaucoup trop vite.

Alban Poudret

 

Jean-Pierre Panetti et Graefin Zoom sur « Jean-Pierre Panetti et Graefin » (touche ESC pour fermer)
Jean-Pierre Panetti et Graefin

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!