Le Cavalier Romand
06.09.2012

Dressage: Charlotte Dujardin prend la tête du classement mondial FEI

Avec son beau Valegro, la jeune Britannique est la première cavalière de son pays à être no 1 en dressage

Charlotte Dujardin,Valegro,JO,no1mondiale Zoom sur « Charlotte Dujardin,Valegro,JO,no1mondiale » (touche ESC pour fermer)

Charlotte Dujardin (photo) est la première Britannique à figurer en tête du classement mondial FEI. 4e fin juin, 2e début août, juste avant les JO (contrairement au saut d'obstacles, le classement d'août ne prenait pas en compte les résultats enregistrés à Londres), elle a pris les commandes du classement établi début septembre avec l'élégant Valegro (que l'on dit à vendre...)

La jeune Anglaise de 27 ans, qui avait commencé comme groom chez Carl Hester en 2007 et a présenté son premier Grand Prix l'an dernier seulement, déloge ainsi la Néerlandaise Adelinde Cornelissen, en tête depuis juillet 2011. Valegro (2867 pts)  compte 107 pts d'avance sur Parzival (2760 pts), les rankings étant établi par couple dans cette discipline-ci. "C'est très positif, cette paire a aidé la Grande-Bretagne à récrire l'histoire du dressage et à mis en lumière le fait que notre sport est dans une excitante période de changement, avec beaucoup de nouvelles têtes", a souligné le directeur du dressage à la FEI Trond Asmyr. (…) Avec l'aide de Carl Hester, le talent naturel de Charlotte aura valeur d'entraînement, de moteur pour toute une génération future de cavaliers".

Helen Langehanenberg, 3e avec Damon Hill NRW (2591 pts), que beaucoup auraient bien vu sur la troisième marche du podium à Londres, souffle justement cette place-là à la médaillée de bronze, la Britannique Laura Bechtolsheimer, 4e (-1) ici avec Mistral Hojris (2591 pts). Les Allemandes Kristina Sprehe, 5e avec Desperados FRH, et Isabell Werth, absente aux JO et 6e avec El Santo NRW, gardent leurs positions et l'Allemagne a tout de même cinq couples dans les dix. La jeune Italienne Valentina Truppa progresse de la 9e à la 7e place avec Eremo del Castegno, l'Allemande Dorothee Schneider de la 15e à la 10e avec Diva Royal, qu'elle a hélas dû rendre à sa propriétaire après les JO.

A l'inverse, le Suédois Patric Kittel, 13e (-3) avec Warermill Scandic, quitte le Top 10. Les plus gros bonds en-avant sont l'oeuvre de l'Américain Steffen Peters, 16e (+176) avec Ravel, et du Néerlandais Edward Gal, 17e (+181) avec Glock's Undercover, bien placés aux JO, mais cela s'explique surtout par le fait qu'ils n'avaient pas huit résultats jusque-là sur l'année.

Du côté suisse, Marcela Krinke-Susmelj, hélas absente aux JO, est 67e (-4) avec Smeyers Molberg, Elisabeth Eversfield-Koch 125e (-10) avec Rokoko N, Hans Staub 132e (-7) avec Warbeau, Markus Graf 268e (-54) avec Ronaldo II, Patricia Bottani 308e (+7) avec Pacito V., Jeannine Zuber 358e (+5) avec Wesergeist, Franziska Seidl 450e (+3) avec Sigalia, Patricia Schärli 562e (+10) avec Cappucino XIV, Patricia Sarasin 563e (-99) avec Roddick, Joy Morf-Studiger 624e (+13) avec Dreamer T, Sina Waldmeier 636e (+12) avec Kavarell.

A. P.

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!