Le Cavalier Romand
13.01.2013

Belle performance des dames à Bâle

Roger-Yves Bost aurait signé un doublé, sans la pétillante Luciana Diniz, qui lui a soufflé la victoire. Edwina Tops-Alexander complète le trio et la meilleure performance suisse est celle de l’épatante Alexandra Fricker avec Albfuehren’s Paille, un couple prometteur !

Luciana Diniz Lennox Zoom sur « Luciana Diniz Lennox » (touche ESC pour fermer)
Luciana Diniz Lennox

Après 36 efforts (deux tour et un barrage, c'est beaucoup), c’est la Portugaise Luciana Diniz, s’entraînant depuis peu avec Henk Nooren, qui inscrit son nom au palmarès du Grand Prix du CSI ***** de Bâle avec son véloce Lennox.
La charmante portugaise n’a pas manqué de remercier son cheval et d’exprimer (en allemand, elle est basée en Allemagne) sa gratitude envers son team. Elle avouait du reste que c’est le plus beau résultat de sa carrière. La cavalière avait abandonné son passeport brésilien au profit de celui du Portugal avant les Jeux Equestres Mondiaux d’Aix-la-Chapelle (2006), où les Brésiliens ne la voulaient pas à cause d’un cheval trop âgé !

Six paires ont réussi l’exploit de boucler trois parcours sans-faute : Luciana Diniz sur Lennox, Roger-Yves Bost sur Myrtille Paulois, deux couples qui trustaient les deux premières places sans pour autant avoir choisi la (seule) option de ce barrage. C’est dans ce délicat virage qu’Edwina Tops-Alexander avec son infatigable Itot du Château a perdu quelques précieuses secondes et dû se résoudre au 3e rang final.
L’Italien au style atypique, Emanuele Gaudiano, a pris le 4e rang avec le très bon Cocoshynsky. Rang 5 pour le double médaillé d’argent de Londres Gerco Schröder avec sa monture olympique London.

Superbe performance de la jeune Alexandra Fricker (26 ans), qui a réalisé trois magnifiques parcours avec sa bondissante Albfuehren’s Paille, âgée de 10 ans (par Kannan et Dollar du Murier) et prenait le 6e rang. Le plus beau résultat pour la cavalière qui bénéficie désormais des conseils de l’ancien entraîneur de Pius Schwizer, Achaz von Buchwaldt. De très bon augure pour la suite et pour l’équipe suisse.

La seconde manche était ouverte aux 15 meilleurs de la première manche et la seconde suissesse à s’être qualifiée était Clarissa Crotta, qui commettait une faute à l’entrée du triple avec son Westi et prenait le 11e rang. Steve Guerdat (Nasa), Niklaus Rutschi (Windsor XV), Paul Estermann (Castlefield Eclipse) et Pius Schwizer (Verdi III) étaient tous pénalisés d’une faute au premier tour et échouaient à la porte du top 15 auquel était ouvert la seconde manche.

Auparavant Hans-Dieter Dreher, très à l’aise à Bâle, a encore signé une victoire dans une épreuve de vitesse avec Constantin B. Constant l’Allemand !

O.K.

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!