Le Cavalier Romand
09.02.2013

CSI-W de Bordeaux: Dreher s'impose, Schwizer 4e, Guerdat 9e

Le frontalier de Bâle triomphe avec Magnus Romeo, le Lucernois du barrage aussi. Et un morceau de bravoure du Jurassien, à cheval malgré de violentes douleurs et 9e

Hans-Dieter Dreher, Pius Schwizer, Steve Guerdat, Bordeaux Zoom sur « Hans-Dieter Dreher, Pius Schwizer, Steve Guerdat, Bordeaux » (touche ESC pour fermer)

Première victoire dans un Grand Prix Coupe du monde Rolex FEI pour Hans-Dieter Dreher (photo), et pour son impétueux et difficile mais génial Magnus Romeo, samedi soir à Bordeaux. Cette avant-dernière étape du circuit revêtait une grosse importance pour de nombreux cavaliers, et de nombreux as, et la tension était donc grande. 

Les quatre Helvètes en lice rêv(ai)ent encore tous de finale et, comme tous les autres, ils étaient hyper motivés. Ce sont toutefois les deux mieux placés au classement général, Pius Schwizer et Steve Guerdat, qui ont à nouveau fait une bonne opération. 

Pius Schwizer était certes déjà assuré d'être de la finale de Göteborg, mais il a encore pris la 4e place avec l'excellent S. F. Picsou du Chêne, déjà 4e à Leipzig. Le Lucernois n'a pas pris trop de risques au barrage, laissant l'Allemand Dreher, 1er pour une demi-seconde avec Magnus Romeo, le Suédois Henrik von Eckermann, 2e avec Gotha FRH, et la Française Pénélope Leprévost, 3e à trois fois rien avec Nayana, se battre pour les centièmes et la première place.

Le London de Gerco Schroeder a fait deux grosses défenses au barrage et cela lui a coûté plus de dix secondes avant de franchir la ligne (!): 7e!

Comme à Zurich, Steve Guerdat a manqué le barrage d'un rien, pour un petit postérieur de Nino des Buissonnets sur un vertical, mais comme à Zurich il a sorti le meilleur chrono de l'épreuve. Du coup, le Jurassien, bon 9e, s'assure quasiment une place en finale (il est 14e), puisqu'il compte 44 pts au général et qu'il suffit généralement de 40 pts pour en être (18 finalistes européens). Ira-t-il tout de même disputer l'ultime étape de den Bosch (la-même où il était 2e de la finale 2012 avec Nino)? Disons que la finale est garantie à 95%, comme pour Marcus Ehning, 13e, ou Rolf G. Bengtsson, 15e du général. Suffisant? Les places sont chères cette année...

Une leçon de courage!
Steve Guerdat a en tout cas réalisé un morceau de bravoure, car son genou était très enflé et même s'il ne semblait de prime abord pas avoir de fracture (quoique, voire plus bas*), les médecins hésitaient à le laisser monter suite au coup de pied de cheval reçu d'une autre monture au warm up. Le Jurassien avait bien de la peine à marcher à la reconnaissance du parcours mais une fois sur Nino, c'était bluffant! On en oubliait presque sa terrible douleur!
Plus guère d'espoir de finale, en revanche, pour Beat Mändli, 15e malgré un bon tour à 4 pts de Louis, 1er à Treffen et qui revient à son meilleur niveau, ni pour Janika Sprunger, en difficulté avec Uptown Boy (20 pts). Dur, dur!

L'après-midi, Beat Mändli était 2e d'une épreuve de maniabilité avec Una Traviatta, juste derrière l'Espagnol Sergio Alvarez Moya, qui a en revanche fait 8 pts le soir avec Carlo. 8 pts comme les triomphateurs de l'édition 2012 Kevin Staut et Silbvana HDC ou les vainqueurs de Genève Edwina Tops-Alexander et Itot du Château. 12 pts pour Ludger Beerbaum et Chaman ou Scott Brash et Hello Sanctos (5es des JO), 13 pts pour le no 1 mondial Christian Ahlmann et Codex One: dur, dur techniquement, mais fair et intéressant ce Grand Prix tracé par Uliano Vezzani.

Alban Poudret

* Aux dernières nouvelles, Steve Guerdat souffre bien d'une petite fracture du tibia. Si les premières radios n'avaient rien donné, de nouvelles investigations ont révélé une mini fracture au haut du tibia! Les ligaments ne sont, en revanche, pas touchés.

 

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!