Le Cavalier Romand
30.12.2013

CSI-W de Malines: Deusser finit l'année en beauté

Daniel Deusser et Cornet d'Amour Zoom sur « Daniel Deusser et Cornet d'Amour » (touche ESC pour fermer)
Daniel Deusser et Cornet d'Amour

Comme de coutume, le Grand Prix Coupe du Monde de Malines s’est couru le 30 décembre. Ce lundi, seuls quatre cavaliers sont parvenus à se qualifier pour le barrage après un parcours initial très sélectif. S’élançant en première position, le Suédois Jens Fredricson et son génial petit Lunatic ont signé un barrage rapide et sans faute. L’Espagnole Pilar Lucrecia Cordon parvenait aussi à s’en tirer sans pénalité, au prix d’un chronomètre plus lent. Daniel Deusser, l’homme en forme de cette fin de saison et le grand favori de ce barrage, était plus rapide que le Suédois, sans mettre une barre au sol avec son crack Cornet d’Amour. L’Allemand n’avait alors plus qu’à attendre le passage de Jeroen Dubbeldam, qui s’élançait en dernier. En selle sur Zenith, un hongre de 9 ans qui prend la relève de la bonne Utasha, vendue tout récemment au Qatar, le Néerlandais ne parvenait à éviter une faute sur le 4e obstacle du parcours, scellant la victoire de Daniel Deusser. Le cavalier des écuries belges Stephex, était ravi de cette victoire. D’autant qu’à Malines, il dit se sentir comme à la maison. Si avec 27 points au compteur, le vainqueur du dernier Top Ten n’est pas encore en finale Coupe du Monde, il est néanmoins en très bonne voie.

Pas de changement à la tête du circuit Coupe du Monde, emmené par les deux leaders Brash et Guerdat, déjà certains d’être de la finale. Edwina Tops-Alexander a fait une bonne opération à Malines puisqu’avec 1 pt de temps sur Ego Van Orti, elle prenait le 5e rang et augmentait son total de points à 47. Elle pointe désormais à la 3e place du classement général. La finale de Lyon semble assurée pour l’Australienne.

Deux Suisses avaient fait le déplacement en Belgique dans l'espoir de glaner des points Coupe du monde. Beat Mändli et Paul Estermann commettaient tous deux une faute au parcours initial. Avec un chrono très rapide, Beat Mändli (Louis) prenait tout de même le 8e rang, et Paul Estermann (Castlefield Eclipse) le 9e. Bien joué !

Beat Mändli avait déjà fait un très bon concours en Belgique, puisqu’il était 5e avec Croesus du Grand Prix du dimanche soir, remporté par Jos Lansik et Zerlin M. Le Suisse avait déjà brillé en étant 8e avec son fils de Casall dans la grosse épreuve du samedi qui voyait la victoire de Daniel Deusser et Mouse. La bonne jument de l’Allemand avait encore remporté une 145 cm le dimanche. Quant à Beat Mändli, il était aussi 6e et 7e de deux 145 cm avec Cool and Easy. Paul Estermann a conduit le tour d’honneur d’une épreuve de vitesse avec Naiade d’Auvers.

L’épreuve des Six Barres a réservé bien des surprises. La victoire a dû être partagée entre trois cavaliers : Alex Duffy, Carline de Brabander et Rob de Bruijn. Tous avaient commis une faute au dernier barrage, alors que Carlos Eduardo Motta Ribas avait franchi la ligne sans encombre. Tout à sa joie, il a lancé sa bombe avant de franchir deux obstacles. Les juges l’ont alors éliminé.

Dans le CSI 2*, Clarissa Crotta a pris le 11e rang avec Risohorse Emilia dans une 140 cm.

O.K.

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!