Le Cavalier Romand
10.01.2014

CSI***** de Bâle: Marco Kutscher fait une véritable démonstration

L'Allemand survole le barrage avec son fils de Cornet Obolensky. A Paul Estermann, cette fois 9e, la palme de la régularité.

MarcoKutscher,ScottBrash,PaulEstermann,CSIBâle Zoom sur « MarcoKutscher,ScottBrash,PaulEstermann,CSIBâle » (touche ESC pour fermer)
Marco Kutscher

Ce vendredi soir à Bâle, devant 4'000 spectateurs, l'actuel no 1 mondial Scott Brash et Hello Sanctos, malheureusement privés de barrage la veille au soir pour 1 pt de temps, semblaient cette fois-ci s’acheminer vers un nouveau succès, quand le jeune Allemand David Will et surtout son très brillant compatriote Marco Kutscher prirent tous les risques, réussissant leurs options et virages avec un brio fou. 

Porteur du brassard Longines de no 1 depuis deux mois, Scott Brash en gagne plus souvent qu'à son tour, surtout lorsqu’il mise sur Hello Sanctos, mais il a trouvé plus fort et plus audacieux que lui dans ce Prix LGT aux allures de Grand Prix. L'Ecossaisavait déroulé un nouveau sans faute très rapide, mais cela ne suffit pas face au culotté David Will, déjà victorieux dans les GP de Mannheim et de den Bosch : quatre dixièmes à l'avantage de Will.

La démonstration de Marco K.

Quant à Marco Kutscher, il nous gratifia d’un tour de rêve, d’une leçon d’équitation dans la souplesse et la décontraction. Une foulée de moins dans les deux virages les plus serrés, de la façon la plus coulante et précise qui soit, et une grosse seconde d’avance avec Cornet’s Cristallo, un fils du sublime étalon gris Cornet Obolensky, vainqueur du GP Coupe du monde de Zurich et à la retraite depuis un an. Le Lieutenant 1ère classe de Beerbaum est un Maître lui aussi!

Et les Suisses dans tout ça?

Derrière, tous les autres, Rof G. Bengtsson, 4e avec Casall Ask compris, étaient loin du compte. Le seul qui aurait pu s’immiscer à la( 2e ou ) 3e place, c’est Paul Estermann. Le Lucernois fit hélas une petite faute dans le double avec Castlefield Eclipse (postérieur sur le vertical d'entrée), ce qui le reléguait au 9e rang. 10e la veille et encore mieux placé dimanche? Ce soir, la 10e place allait à Jane Richard Philips, piégée par le même double avec le très puissant Pablo de Virton.

Une petite barre à l'initial pour Steve Guerdat et Nasa (sur le dernier, aaargh!), Romain Duguet et Quorida de Treho, Janika Sprunger et Aris CMS, Werner Muff et Pollendr. Deux barres pour Pius Schwizer et Toulago, Martin Fuchs et PSG Future, abandon pour Beat Mändli (Croesus) et Nadja Steiner (Capuera II), les jours se suivent et ne se ressemblent pas forcément...

Johanne Hermann 1ère chez les amateurs

Roger-Yves Bost avait auparavant remporté une épreuve au chronomètre (145 cm) avec Castle Forbes Cosma, qui les collectionne ! Janika Sprunger était 6e avec JL's Komparse. Dans la Progressive (150 cm), victoire du Néerlandais Harrie Smolders (Regina Z), 3e place pour Pius Schwizer et Clever Lady et 7e rang pour Jane Richard et Upanisad di San Patrignano. Enfin, la Fribourgeoise Johanne Hermann a remporté un tour amateur (120 cm) avec Quisisana Z, devant Stefan Meierhans et Audrey Geiser, elle-même victorieuse la veille, Roger Wenger, Nicole Bruhin et Jacky Studer, 6e avec Galant HCW CH. Et on va sauter samedi du matin au soir, en attendant le GP Longines de dimanche, retransmis sur RTS 2 dès 14h30. Encore un week-end bien rempli!

Alban Poudret

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!