Le Cavalier Romand
11.01.2013

CSI de Bâle: du tout grand Ludger!

Beerbaum s'impose avec Chaman et avec maestria. Trois succès germaniques ce vendredi! Paul Estermann et Clarissa Crotta 9e et 10e de ce GP LGT.

LudgerBeerbaum,CSIBâle Zoom sur « LudgerBeerbaum,CSIBâle » (touche ESC pour fermer)

Si les Français sont presque chez eux à Bâle, les Allemands aussi et ils l'ont montré ce vendredi, gagnant les trois épreuves internationales, grâce à Hans-Dieter Dreher (déjà victorieux la veille avec Constantin B), Christian Ahlmann (avec Little Lady Z) et surtout Ludger Beerbaum (photo).
Fort sa grande expérience, précis et audacieux, Ludger Beerbaum (50 ans) a remporté la grosse épreuve du soir, avec la complicité de son bel étalon Chaman (par Baloubet du Rouet) . Il fallait ça pour battre - d'une demi-seconde - le Britannique Michael Whitaker, 2e avec Viking, et l'Irlandais Denis Lynch, 3e avec All Star: pas de jeunet au top cette fois-ci, même si Scott Brash, 4e avec Ursula XII aurait pu jouer les arbitres sans une barre sur l'ultime vertical.
Victorieux la veille avec Lacrimoso HDC, Patrice Delaveau avait cette fois sorti un premier sans faute avec Carinjo HDC et il se montra forcément un peu gourmand au barrage, rêvant de doublé. Ce d'autant que les Perron-Pette, les propriétaires de ses cracks, étaient arrivés à Bâle dans l'après-midi. Le Normand fit hélas la faute sur le vertical placé en entrée de double et finit 6e. La même barre pour Roger-Yves Bost, 8e avec Castle Forbes Myrtille Paulois.
Pas de la tarte!
Cinquante cavaliers étaient en lice et dix au barrage, parmi lesquels deux Suisses (sur 13).Steve Guerdat (Nasa) avait manqué ce final à cause d'une faute en sortie de triple, tout comme le no 1 mondial Christian Ahlmann et bien d'autres. Deux fautes pour Pius Schwizer (Verdi III), trois pour Martin Fuchs (Principal) ou Beat Mändli (Louis), l'abandon pour Janika Sprunger (Palloubet d'Halong, mal entrée dans le triple: sélectif, tout ça!
Cassinja vendue aux USA
A leur tour, Paul Estermann et Clarissa Crotta manquèrent hélas leur coup au barrage. Une petite faute pour Paul Estermann, 9e avec Castlefield Eclipse, deux barres pour la Tessinoise, 10e avec son brillant West Side (14 ans). Sachez que Clarissa a, en revanche, vendu son meilleur atout pour l'avenir, la prometteuse 8 ans Cassinja, acquise par l'Américaine Alison Firestone. C'est le deuxième cheval, après le brillant Wolf S de Romain Sottas, que les Américains ont repéré en décembre à Genève et acheté dans la foulée. Et il se murmure qu'un troisième…
Alban Poudret

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!