Le Cavalier Romand
05.09.2012

CSIO de Calgary: la Suisse aura une lourde tâche

Une équipe emmenée par Christina Liebherr, mais assez surprenante pour affronter à Spruce Meadows l'Allemagne, les Pays-Bas, les Etats-Unis, le Canada, etc.

Calgary,SpruceMeadows,Suisse,ChristinaLiebherr Zoom sur « Calgary,SpruceMeadows,Suisse,ChristinaLiebherr » (touche ESC pour fermer)

Si l'Allemagne mise sur Christian Ahlmann, Hans-Dieter Dreher, Philip Weishaupt et Daniel Deusser, les Pays-Bas sur Jeroen Dubbeldam, Harrie Smolders, Leon Thyssen et Jur Vrieling, la Grande-Bretagne, avec Tina Fletcher, Scott Brash, Michael et Robert Whitaker, les Etats-Unis sur Leslie Howard, Ashley Bond, Reed Kessler, Brianne Goutal et, le Canada sur ses olympiques Ian Millar, Eric Lamaze, Tiffany Foster et Mac Cone, la Suisse, elle, aura une équipe assez panachée, pour ne pas dire timide, pour la Coupe des Nations de Calgary, samedi à Spruce Meadows.

La Suisse alignera en effet l'expérimentée Christina Liebherr (portrait) avec L.B Callas Sitte Z, excellente cet été, la jeune Alexandra Fricker avec Albfuehren’s Paille, 4e du GP de Vichy mais pas encore rompue à ce type d'exercice, Werner Muff avec Champ 174 - un néophyte, lui! - et le vice-champion de Suisse 2012 Roland Grimm, appelé à la rescousse suite aux forfaits de MM. Guerdat, Schwizer et Mändli, avec Even to Heaven.

Champ pour Kiamon

Werner Muff avait évidemment prévu de faire le voyage avec Kiamon, mais comme celui-ci a été vendu la semaine passée à Edouard de Rotschild (lire news), il fait avec ce qu'il a. "Je pense que Champ peut devenir un vrai atout, mais mon premier cheval devrait être Never Last, qui n'a que 8 ans", dit le Lucernois.

Espérons qu'Alexandra Fricker et Roland Grimm auront autant de réussite que Simone Wettstein et Marc Oertly l'an passé. Ceux-ci avaient été lancés dans le grand bain à cette occasion et s'en étaient fort bien sortis (double sans-faute dans la Coupe, avec 1 pt de temps, pour la première). Il le faut, du reste, la Suisse n'étant réinvitée l'an prochain que si elle termine parmi les 4 meilleures équipes européennes. Or l'Allemagne, les Pays-Bas, la France (1ère l'an passé à trois et à nouveau avec MM. Bost et Hurel, plus Simon Delestre et Olivier Robert en renfort), la Grande-Bretagne, voire l'Irlande et la Belgique, semblent plus fortes sur le papier. Et leurs as prennent quasiment tous leur cheval de tête avec eux, le Grand Prix dominical étant en plus doté d'un million de dollars canadiens...

A. P.

 

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!