Le Cavalier Romand
17.05.2013

CSIO de La Baule: Les Hollandais créent la surprise, les Suisses bons 2es

Les Bataves gagnent avec brio, "pour beurre". Malgré un double sans-faute de Janika Sprunger, les Helvètes passent à deux doigts de la victoire mais mènent la qualif. pour Barcelone.

La Baule, CoupedesNations, Pays-Bas, Janika Sprunger Zoom sur « La Baule, CoupedesNations, Pays-Bas, Janika Sprunger » (touche ESC pour fermer)

Dans une Coupe des Nations, on gagne d'abord pour l'honneur et les Hollandais étaient très fiers cet après-midi à La Baule. Ils ont aussi reçu de belles enveloppes, cette 1ère étape de la Division européenne I étant dotée de 200'000 Euros. En revanche, ils n'ont marqué aucun point en vue de la qualification pour la finale de Barcelone, La Baule ne comptant pas pour quatre des huit équipes, dont la leur. Et, de ce point de vue-là, c'est bien la Suisse, 2e, qui a gagné.
Peut-être les cavaliers néerlandais, deux expérimentés, Albert Voorn et Leon Thijssen, et deux jeunes très verts, les frères Schuutert, montaient-ils de ce fait-là de façon plus relâchée et "relaxe". Ils n'étaient que 5es exaequo avec les Espagnols après la première manche, mais ils ont ensuite aligné trois sans-faute, même si Albert Voorn, le meilleur d'entre eux, se permit 1 pt de temps dans chaque manche avec Tobalio, qui se déportait pas mal, tantôt à droite, tantôt à gauche, en première manche. "Ils étaient tendus au 1er tour, mais après on leur a dit de monter cool, pour le plaisir!", a dit le vice-champion olympique 2000 (qui avait gagné cette année là déjà à La Baule et était du barrage face à la Belgique, 1ère, l'an passé)
Janika au top
Un sans faute de Pius Schwizer, le dernier à partir, aurait pu donner la victoire aux Suisses, déjà en tête à mi-épreuve, avec une barre d'avance. Est-ce l'enjeu, la tension, toujours est-il que le Lucernois, sans faute au premier tour, monta Powerplay (0 + 9) avec beaucoup de pression, le sollicitant davantage. Le cheval, encore un peu vert (9 ans) et peut-être plus fatigué, renversa une barre du triple no 6 et l'oxer no 8, réhaussé et élargi entre les deux manches (7 sans-faute et neuf tours à 1 pt au 1er tour).
Steve Guerdat, très frustré par sa touchette sur le dernier avec Nasa (1 + 5) et Paul Estermann, bien malchanceux aussi avec Castlefield Eclipse (4 + 5) ont été à la hauteur, mais la meilleure du clan suisse a sans conteste été Janika Sprunger (portrait), double sans-faute avec son fabuleux Palloubet d'Halong (0 + 0). Voilà qui promet en vue du CSIO de St Gall et des Européens d'Herning, où ce couple sera sans doute de la partie.
La Suisse finit donc 2e de l'épreuve et devance les trois autres équipes qui jouaient ici leur qualif pour Barcelone, la France, la Grande-Bretagne et l'Irlande, classées 3es exaequo avec 13 pts (contre 11 à la Suisse et 8 à la Hollande). Opération réussie, ce d'autant qu'Urs Grünig devait se passer de Beat Mändli et Louis IV (refusé au vet-check)! L'Allemagne C ou D est 6e, la Belgique, 1ère l'an passé sous l'ère de Philippe Guerdat, est 7e, l'Espagne, néo-promue, 8e.
A. P.

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!