Le Cavalier Romand
26.05.2013

CSIO de Rome: Nick Skelton triomphe. Alexandra Fricker superbe 4e. Découvrez le parcours de Skelton en vidéo.

Le Britannique s'impose avec le bien nommé Big Star, 7 ans après son succès avec Arko. La Suissesse épatante 4e, juste devant Pius Schwizer, 5e. Christina Liebherr 12e

Nick Skelton Big Star Zoom sur « Nick Skelton Big Star » (touche ESC pour fermer)

Nick Skelton en 2006 déjà, mais avec Arko III (un an après un certain Christian Ahlmann…), John Whitaker en 2007, Denis Lynch en 2008, Rodrigo Pessoa en 2009, McLain Ward en 2010, Eric Lamaze en 2011, Ludger Beerbaum en 2012… n'inscrit pas son nom qui veut au palmarès du Grand Prix de Rome. Et Nick Skelton vient de réussir cet exploit pour la seconde fois, en triomphant ce dimanche avec son phénoménal fils de Quick Star âgé de 10 ans Big Star (photo et vidéo ci-dessous). Au Britannique la louve en bronze!
"Je suis fier de Big Star, il aligne les sans faute. A La Baule, je n'étais pas assez rapide (ndlr: 3e), mais ici oui! Je me méfiais d'Henrik (von Eckermann), - qui a du reste été plus rapide mais avec une barre - et de Daniel (Deusser), donc j'ai vraiment joué le chrono", disait Nick Skelton (56 ans), ravi. A La Baule, il n'avait pas pu aller à la remise des prix (dos totalement bloqué) et ici il s'est assis pendant une bonne partie de la reconnaissance du parcours, mais à cheval, ses douleurs ne se voient pas!
Des airs de barrage...
"La première manche n'était pas trop compliquée, à première vue je pensais bien que le chef de piste (Uliano Vezzani) aurait deux ou trois sans faute de plus qu'escompté, mais ça a donné un barrage excitant", dira encore Skelton. De fait, la seconde manche (8 obstacles) fut un vrai barrage, où seuls les 14 sans faute (dont 4 Allemands et 3 Suisses) étaient en lice.
A l'arrivée, 8 petits centièmes entre Skelton et l'Italien Emanuele Gaudiano, audacieux 2e avec sa généreuse fille de Cornet Obolensky Cocohinsky. En revanche, il y avait déjà plus de 4 secondes entre ces deux-là et l'Anglais Robert Smith, 3e avec sa puissante KWPN Voilà (par Calvados). Skelton et Smith ont le même programme pour la suite: le Global à Londres samedi, Aix-la-Chapelle, avec la 1ère étape du Rolex Grand Slam, fin juin et ensuite la préparation pour les Européens d'Herning, fin août. "Et si je n'y vais pas, il y a de toute manière Calgary juste après", a ajouté Smith!
Alexandra Fricker dans l'harmonie
Les deux Suisses qui suivaient au classement - et sont tous deux conseillés par le Hambourgeois Achaz von Buchwaldt! - avaient préféré assurer. "Je n'avais aucune chance de lutter pour la victoire, donc j'ai préféré rééiditer un parcours sans faute, en galopant mais sans prendre trop de risques", nous confiera Alexandra Fricker, aux anges de sa 4e place, l'un de ses plus beaux résultats. Bâle, Zurich, ici, la Zurichoise d'origine argovienne de 25 ans, n'en finit pas d'épater avec Albführen's Paille de la Roque, sa fille de Kannan, très à l'aise. Leurs deux manches furent un régal: coulantes, harmonieuses, en-avant!
Pius Schwizer, 5e, a joué la sécurité avec son bon S. F. Picsou du Chêne (par Le Tot de Sémilléy), qui n'est pas sans rappeler Itot, meilleur que vendredi et très régulier (deux 4es places en Coupe du monde cet hiver). Suivaient les deux vainqueurs de ce Grand Prix de Rome en 2012, Gotha, désormais sous la selle d'Henrik von Eckermann, 6e, et le maître Ludger Beerbaum, 7e avec Chaman.
Le nouvel... aigle de Christina
La troisième Helvète du barrage, Christina Liebherr, aurait été 6e sans sa barre sur un oxer, elle était 12e, mais sans doute ravie de la belle impression laissée avec son nouveau étalon La Baumetta Eagle Eye (par Darco), déjà 10e d'une 150 cm vendredi et qui semble un vrai crack et un cheval d'avenir, calme et fiable. En revanche, Jane Richard Philips, déjà à la peine dans la Coupe des Nations, a encore vécu un moment délicat (16 pts), cette fois en selle sur le puissant S. F. Quister de Guldenboom (par Kannan), pas encore prêt pour un tel Grand Prix.
Bien discrets dans toutes les autres épreuves de ce 81e CSIO de Rome, les Suisses ont tout de même fini en beauté, avec ces trois classements dans le Top 12.
Alban Poudret

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!