Le Cavalier Romand
04.06.2012

CSIO de St. Gall: le GP de Suisse Longines pour Marcus Ehning

Le génial Allemand triomphe avec Plot Blue. Steve Guerdat brillant 4e avec Carpalo.

Marcus Ehning et Plot Blue Zoom sur « Marcus Ehning et Plot Blue » (touche ESC pour fermer)
Marcus Ehning et Plot Blue

Ce Grand Prix de Suisse Longines, Marcus Ehning (portrait) l'avait déjà remporté en 2002 à Lucerne avec For Pleasure. Dix ans plus tard, il triomphe ici à St. Gall avec Plot Blue. A genève, où il s'adjugeait sa 3e Coupe du monde en 2010 comme à Zurich, il a enlevé le Grand Prix aussi: la Suisse lui sourit, le monde aussi.

Ce week-end, Ehning avait fait l'impasse sur les championnats d'Allemagne, il ne le regrettera pas, Chrisrtian Ahlmann, 3e avec Codex One, et René Tebbel, 5e avec Light on, non plus! Epatante 2e place aussi de Tim Stockdale, qui ne s'incline que d'une bonne seconde avec son génial Kalico Bay. Le vétéran, cloué au lit cet hiver à cause d'une triple fracture des vertèbres cervicales, fait un sacré retour gagnant en vue des JO! Et le jeune Scott Brash, 6e, se rapproche aussi de Greenwich.

Carpalo, le nouveau crack! 

Meilleur Suisse, Steve Guerdat a pris une superbe 4e place dans ce GP Longines, qui plus est avec le no 3 (et encore, en ne tenant pas compte de la Reine Jalisca, 1ère ici vendredi!) de l'écurie, le puissant holsteiner bai Carpalo (par Contender). Sur le terrible 1er tour de 17 efforts, un poil de chance dans le double no 12, mais beaucoup de malchance sur la ligne d'arrivée, avec 1 pt pour 6 centièmes de temps dépassé! Seuls 18 des 50 chevaux furent ainsi dans le temps! Un beau sans-faute sur les 10 efforts de la conclusion et le 4e rang!

Jolie 8e place d'Arthur Gustavo da Silva, le pilote de Markus Fuchs et Adolfo Juri, qui montait là dans son jardin (le manège de St Josefen est à 1 km) et n'a fait qu'une barre, à l'entrée du triple, avec le très prometteur et élégant étalon gris Luis della Caccia (10 ans). Werner Muff, 11e avec Kiamon, a confirmé la belle impression de vendredi et la 2e faute est dûe à une grosse prise de risques sur le dernier vertical.

Parmi les belles surprises côté suisse, outre da Siva, Paul Estermann, qui n'a fait qu'une barre avec Castlefield Eclipse, là où Janika Sprunger, presque désarçonnée après une grosse faute, a fait 11 pts, et Claudia Gisler 13 pts avec Touchable (13e ici en 2011, c'était mieux!), dont elle n'avait pas trop le contrôle. La pression d'une très éventuelle 5e place aux JO ?

Schwizer dans le doute 

Et que dire des 12 pts de Pius Schwizer et Carlina, 6es de ce GP l'an passé? 12 pts comme vendredi dans la 1ère manche et comme samedi (pour un tour de travail vraiment surprenant, pour ne pas dire plus…)? La jument n'est pas apparue en grande forme et le cavalier ne semble pas du tout dans son assiette. ça, c'est la seule vraie fausse note de ce St Gall 2012 pour les Suisses.

Le matin, Patrice Delaveau (13e du GP avec Orient Express HDC) avait gagné la Progressive avec Quenndal de Lojou HDC, devant les Irlandais O'Connor et Sweetnam. Pius Schwizer était 5e avec Graciella, Andreas Ott 6e avec Loxy de la Réselle CH (que l'on aurait aimé voir dans le GP où il était 12e l'an passé) et Steve Guerdat 7e avec Sydney VIII. Imaginez que Steve Guerdat n'a pas fait une barre des trois jours avec ses trois chevaux… Il était toutefois 2e meilleur cavalier de ce CSIO derrière un certain Werner Muff, déjà sacré no 1 en décembre à Genève. La différence? Le double sans-faute dans la Coupe des Nations. Logisch, oder?

Ce St Gall 2012, raboté d'un jour (on devrait revenir au jeudi l'an prochain) a vu du très beau sport: compliments à Peter Stössel, qui après 25 concours à Lucerne et ici, transmet le témoin à sa fille Nayla.

Alban Poudret

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!