Le Cavalier Romand
10.09.2017

Calgary: Les Américains battent les Brésiliens après barrage. La Suisse, 7e, sera probablement invitée en 2018: ouf!

Beau duel dans la Coupe des Nations de Spruce Meadows, que Beezie Madden gagne pour une demi-seconde. La France, 6e, sera là l’an prochain, l’Italie, 8e, pas.

USA Calgary Zoom sur « USA Calgary » (touche ESC pour fermer)
L'équipe américaine gagnante de la Coupe des Nations de Calgary.

Pedro Veniss et Quabri de l’Isle pouvaient donner la prestigieuse Coupe des Nations de Calgary au Brésil, mais une faute sur l’avant-dernier obstacle, l’oxer d’entrée du double, contraignait les Sud-Américains, si brillants et déjà victorieux à Dublin cet été (à Samorin aussi, mais sur du 3*), à un barrage de tous les dangers face aux Nord-Américains.
Beezie Madden avait été désignée par son camp pour ce duel-là et son bon Darry Lou boucla son troisième parcours impeccable du jour, en 39,21 sec. Yuri Mansur Guerios, le seul autre double sans-faute du jour, ne fut pas choisi pour le barrage, la vitesse étant le critère principal sur sept obstacles (huit efforts). 
Pedro Junqueira Muylaert, le héros du GP de La Baule, débuta son barrage en trombe, mais il eut de la peine à tourner son spectaculaire, mais difficile Prince Royal Z MFS entre les Bruxelles (canadiennes!) et la ligne du double, où il recasa aussi une foulée. A l’arrivée, une demi-seconde de retard et une légitime frustration. Reste que le Brésil, victorieux ici en 2015, avait déjà barré face à la Suisse l’an dernier, se classant déjà 2e: quelle régularité! 
La 3e place est pour l’Allemagne, la 4e pour le Canada, très régulier (une faute pour le vétéran Ian Millar (70 ans), Eric Lamaze et Mario Deslauriers, redevenu canadien) et mal payé. La Belgique est 5e, avec le grand retour de Philippe LeJeune (5 + 1) et les débuts en Coupe des Nations 5* de Thierry Goffinet (8 + 0), euphorique après son sans-faute.
La France se contente de la 6e place, mais obtient l’essentiel: une invitation pour 2018! Alexandra Paillot a été la meilleure avec Polias de Blondel (5 + 5): chapeau pour son premier test aussi important! Julien Gonin s’est bien racheté en seconde manche, en montant à un bon rythme son Soleil de Cornu CH (14 + 4). Kevin Staut et Olivier Roberrt espéraient plus que trois barres.

Arthur da Silva et Inonstop se surpassent
La Suisse, 7e sans ses cracks, ménagés pour le Grand Prix du Rolex Grand Slam de ce dimanche (à suivre dès 20h sur Equidia), devraient être réinvités en 2018, contrairement aux Italiens, 8es. L’absence de Lorenzo de Luca aura pesé. Chez les Suisses, Steve Guerdat (12 pts avec Cayetana) et Pius Schwizer (13 pts avec Chidame Z) n'ont pas fait les résultats escomptés, contrairement à Edwin Smits (5 pts avec Rouge Pierreville) et surtout à l'épatant Arthur Gustavo da Silva (1 pt avec Inonstop vant Voorhof).
Alban Poudret

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!