Le Cavalier Romand
21.08.2013

Européens de saut à Herning: Steve Guerdat 2e derrière Ben Maher, la Suisse 3e

Avec Nino des Buissonnets, le Jurassien a fait un tour parfait. Janika Sprunger, sans faute aussi, mais 21e, a aussi aidé l'équipe à se placer 3e derrière la France, impériale, et la Grande-Bretagne

Steve Guerdat Zoom sur « Steve Guerdat » (touche ESC pour fermer)
Steve Guerdat

Ben Maher est en tête des Européens d'Herning après le parcours de chasse, devant Steve Guerdat (photo), Roger-Yves Bost, Luciana Diniz, Kevin Staut, Jens Fredricson, Rolf-G. Bengtosson et Patrice Delaveau, 8e devant l'étonnant Hongrois Gabor Szabo, mais il reste encore quatre parcours pour désigner le champion individuel et avec sa véloce grise Cella, Ben Maher n'a donc fait qu'un cinquième - et encore - du chemin qui pourrait l'amener au graal.

Le Britannique fut du reste le premier à le souligner en conférence de presse, déclarant: «Dans une chasse comme ça, on peut beaucoup perdre, mais on ne gagne encore pas grand chose, tout reste à faire! Et je veux d'abord me concentrer sur le classement par équipe, qui s'arrête jeudi.» Et là, les Anglais sont actuellement 2es, entre les Français, au-dessus du lot, et les Suisses, 3es.

Les quatre mousquetaires de Philippe Guerdat (Bost, Staut, Delaveau et de Ponnat) ont propulsé la France en tête, avec plus d'une barre d'avance, tandis que les sept équipes suivantes (GB, SUI, ALL, ITA, IRL, SUE, malgré l'élimination dramatique d'Angelica Augustsson, qui a multiplié les bourdes) et ESP) sont dans la même faute, mais pas les Pays-Bas, 9es, ni la Belgique, 10e (Dirk Demeersmann a payé son audace et Ludo Philippaerts a encore fait la faute sur le dernier!).

Déjà des évincés de taille

Steve Guerdat, brillant 2e avec Nino des Buissonnets, sait tout aussi bien que l'Anglais tout le chemin qui le sépare encore du podium, mais le Jurassien pouvait être satisfait de cette première journée, car il y avait tout de même 68 candidats en lice et beaucoup, comme Jeroen Dubbeldam, un autre champion olympique, 37e à cause de deux fautes en toute fin de parcours avec Utascha, Michael Whitaker, tout jeune marié (samedi passé) de 52 ans, 38e avec Viking, Henrik von Eckermann, 5e des Européens 2011 avec le difficile Coupe de Coeur et 46e ici avec la plus douée Gotha, Maïkel van der Vleuten, 57e avec Verdi, sont déjà irrémédiablement écartés de la course individuelle.

Voyant que les places étaient chères, que certains favoris étaient devant au prix de tentatives audacieuses et que d'autres étaient irrémédiablement lâchés, Steve Guerdat se sentit forcé de jouer le jeu à fond. …J'ai pris plus de risques que je ne l'avais pensé au moment de la reconnaissance du parcours. Plusieurs favoris avaient sauté avant moi (il partait en 60e position) et ils avaient d'excellents chronos, il fallait donc galoper.» Le Jurassien fut un zeste prudent sur le dernier, mais il ne le regrettait pas vraiment: «Sur le dernier oxer, je voulais à tout prix éviter la faute et je pense ainsi ne pas avoir pris trop de forces à Nino, car mine de rien le parcours était interminable

Janika Sprunger a confiance

21e au provisoire, Janika Sprunger garde ses chances, car elle est à moins d'une faute des meilleurs. Avec son génial Palloubet d'Halong, la Bâloise n'a pas fait de barre, elle a simplement assuré plus que les cadors. «C'est mon premier championnat et la chasse n'est pas mon fort, mais pour mon cheval le meilleur est à venir», a dit la Bâloise, plutôt contente de sa journée.

Paul Estermann a fait une petite faute à la sortie du triple (12 c), mais l'impression d'ensemble était excellente, Castlefield Eclipse, bien remise de son pépin de juin, a très bien sauté et Arturo Fasana pouvait être content. Impression moins étincelante de la part de Picsou du Chêne en début de parcours, mais le cheval, encore un peu tendre, n'a fait qu'une faute, au milieu du triple, et  Pius Schwizer a l'expérience, la volonté et le talent pour faire au moins aussi bien mercredi matin dans la 1ère manche pardu parcours de type Coupe des Nations. Le quatuor d'Urs Grünig et Thomas Fuchs devra faire au moins aussi bien pour viser le podium.

Ce mercredi, un premier groupe comprenant les individuels et les équipes classées du 19e (le Biélarusse) au 11e rang (le Portugal, à trois mais avec une super Luciana, 4e au provisoire avec Winningmood), partiront les premiers, dès 8h45. Les dix meilleures équipes, dont la Suisse, suivront, dans l'ordre inverse du classement, vers 11h00. A suivre sur FEI-TV, sur Equidia ou en zappant un peu partout... 

Plusieurs questions soulevées

On espère qu'il y aura un peu plus de monde dans les tribunes, car tout cela aurait été bien tristounet sans les exploits des Frenchies, de Ben, de Steve and co. 1'500 personnes dans un stade de 10'000 places, vous imaginez? Et avec une musique de super-marché en toile de fond, comme s'il s'agissait d'une épreuve d'encadrement dans un CSI 2 ou 3 étoiles. La piste est assez grise, peu fleurie, le parc d'obstacles est (pour l'heure) peu original, la température avoisine 16°, avec de la bise à décorner des boeufs, bref, on attend un peu plus d'Européens. Les organisateurs, par la voix de Bo Kristoffersen, promettent des tribunes très garnies dès jeudi (29'000 billets ont été vendus"). Les cavaliers ont un autre souci, après avoir vu la fin assez sombre de la chasse (vers 19h30): lors de la nocturne de jeudi, qui ne devrait débuter qu'à 18h00, y aura-t-il un éclairage, et le même pour tout le monde? Wait and see... La semaine est longue, décidément! See you to-morrow!

Alban Poudret

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!