Le Cavalier Romand
23.08.2013

Européens de saut: les Britanniques s'imposent sur le fil et les Suisses, 5es, implosent sur la fin

Les British dominent comme à Londres la finale par équipe, malgré l'absence de Nick Skelton. Il n'a pas manqué grand chose à la France, 4e, ni à la Suisse, 5e. Steve Guerdat, 6e, et Janika Sprunger, 7e, gardent des chances pour samedi.

Britanniques,Suisses,Européens,Herning Zoom sur « Britanniques,Suisses,Européens,Herning » (touche ESC pour fermer)

Comme aux JO de Londres, voici un an pile, les Britanniques ont triomphé par équipe et les Suisses se sont contenté de la médaille en chocolat. Ils étaient 4es à Greenwich Village et les voilà 5es ici, mais peu importe, les écarts entre les meilleurs étant de plus en plus tenus. C'est dû au niveau du sport, qui a incroyablement progressé, et c'est aussi dû au fait que l'on asceptise de plus en plus le saut d'obstacles: un stade, du sable, des obstacles sans surprise, des parcours sans trop de surprise, pas d'options ni d'obstacles spéciaux (sans parler des naturels de l'époque!) dans la chasse, pas de juge de paix par la suite...

On ne parlera pas de loterie, mais enfin tout s'est joué sur trois fois rien. Les Français, 4es, auraient tout aussi bien pu gagner. Un de leur 4 pts aurait-il été un sans faute qu'ils devançaient dans l'ordre les Britanniques, les Allemands et les Suédois. Les Suisses auraient aussi pu mériter la palme de la régularité (avec les Allemands), aucun de leurs douze parcours (sur trois jours) ne s'étant soldé par plus de 4 pts!

A l'inverse, les Britanniques - qui devaient se passer de Nick Skelton, à la maison, et de Peter Charles (3e et 4e depuis la g. sur la photo) et alignaient Michael Whitaker et William Funnell aux côtés de Ben Maher et de Scott Brash (2e et 1er depuis la g.), ont pu effacer les cinq fautes de William Funnell (deux mardi, trois mercredi), un Funnell qui s'est superbement racheté ce jeudi par un breau sans faute avec Billy Congo. "Mon cheval a peut-être été reposé trop longtemps, avant le CSIO d'Hickstead déjà et il lui a fallu deux jours pour retrouver rythme et confiance sur ces hauteurs". Et les Suédois ont pu oublier l'élimination (pour erreur de parcours!) et les grosses fautes de Mic Mac du Tillard (parfois cinglée!) et d'Angelica Augustsson, encore sans trop de contrôle mercredi, mais sans faute ce jeudi.

A l'inverse, quelques centimètres d'imprécision, sur l'oxer sur bidet précédent le triple pour Pius Schwizer, sur l'oxer no 10, le plus anodin du parcours, pour Paul Estermann, et sur la rivière, abordée un peu au pied par Steve Guerdat, ont coûté 4 pts aux Suisses. Quant à Janika Sprunger, elle a écopé d'un point de temps dépassé. Reste que Steve Guerdat, 6e au provisoire avec un Nino somptueux, et Janika Sprunger, 7e avec le génial Paloubet, gardent des chances pour samedi, eux qui n'ont pas fait une barre (hormis la latte!) depuis le début... 

A. P.

 

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!