Le Cavalier Romand
19.04.2012

Finale de la Coupe du monde Rolex FEI à den Bosch: les Suisses au top!

Steve Guerdat 2e derrière l'Américain Rich Fellers et Pius Schwizer 4e: un départ plus que réussi!

Steve Guerdat et Nino des Buissonnets gagnent! Zoom sur « Steve Guerdat et Nino des Buissonnets gagnent! » (touche ESC pour fermer)
Steve Guerdat et Nino des Buissonnets gagnent!

Il n'y a "que" deux Suisses dans cette 34e finale de la Rolex FEI World Cup, mais ils ont fait très fort ce jeudi soir à den Bosch (PB), dans une Brabanthalle curieusement pas pleine du tout (3'500 spectateurs) et pas très électrique malgré le tout grand sport présenté lors de la chasse, premier des trois Actes de cette grande finale. La victoire leur échappe certes, mais ils sont idéalement placés parmi les quatre premiers, Steve Guerdat (photo) étant même 2e.

Quand on songe que le tenant du titre, Christian Ahlmann, 26e avec Taloubet Z (qui a trébuché dans le second double, perdu confiance et fait trois barres), ou de grands favoris comme Marco Kutscher, 23e, Ludger Beerbaum, 28e avec Chaman (deux fautes en milieu de parcours), ou l'Irlandais Denis Lynch, qui n'est décidément pas l'homme des grands championnats lui qui gagne des GP à la pelle, sont sans doute irrémédiablement lâchés. Dure, dure cette soirée, pour les Allemands et même pour les Américains - à l'exception notable de Fellers -.

Dans cette chasse sans trop d'options, mais où il s'agissait de galoper de bout en bout, pour gagner une foulée dans chaque ligne, d'oser couper sur le vertical 12 pour attaquer le no 13, un gros oxer Rolex, sans perdre de temps, la victoire est allée à une des paires les plus rapides au monde: le Californien Rich Fellers et son petit Flexible (16 ans), déjà lauréats par le passé, notamment en 2010 à Genève et 2es au final un an plus tôt à Göteborg.

Steve Guerdat a déroulé un parcours parfait et son parfois fantasque, mais génial Nino des Buissonnets a répondu à ses sollicitations, se jouant des obstacles avec une aisance incroyable. Du coup, le Jurassien ne changera pas de monture d'ici à ce soir (19h), comme l'autorise le règlement: Nasa sautera plutôt samedi dans le Grand Prix (hors finale). 

Pius Schwizer va, lui, échanger comme prévu Ulysse, épatant 4e, contre Carlina IV. Le Lucernois, sans faute, s'inclinait de peu devant l'étonnant Belge Rik Hemeryck, 3e avec Quarco de Kerambars, mais il devance les grandissimes favoris Kevin Staut, 5e, et Rolf-G. Bengtsson, 6e. Il reste bien dix ou douze candidats sérieux, mais autant ont déjà perdu tout espoir en un soir, en soixante et quelques secondes. Quel sport!

Alban Poudret

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!