Le Cavalier Romand
03.01.2018

Kent Farrington no 1, devant Harrie Smolders, Steve Guerdat no 10

Neuvième mois consécutif en tête du classement mondial pour l’Américain Kent Farrington, plus solide no 1 mondial que jamais, Steve Guerdat, 10e, Martin Fuchs, 13e ex aequo

Kent Farrington, Grand Prix Rolex à Genève,Harrie Smolders,Steve Guerdat Zoom sur « Kent Farrington, Grand Prix Rolex à Genève,Harrie Smolders,Steve Guerdat » (touche ESC pour fermer)
Kent Farrington, grand vainqueur du dernier Grand Prix Rolex de Genève, est plus que jamais No 1 mondial

L'Américain Kent Farrington est un plus solide no 1 mondial que jamais après ses deux victoires en Grand Prix à Genève. L’Américain compte 360 pts ( !) d’avance sur Harrie Smolders qui grimpe de la 5e à la 2e place et obtient son classement le plus brillant. 2e du Grand Prix de Londres et vainqueur le 30 décembre du Grand Prix Coupe du monde de Malines, le Néerlandais est vice-roi, comme aux Européens 2017 et à la finale Coupe du monde 2016.  

Triomphateur de la finale du Top 10 (qui ne compte pas pour les rankings, histoire de ne pas favoriser les dix meilleurs), Kevin Staut perd la 3e place, qui va à McLain Ward, 2e à la fin de l’année passée. Il y  donc encore deux Américains sur le podium. Suivent le Suédois Peder Fredericson, 5e (-1), l'Italien Lorenzo de Luca, 6e (+1), le tout récent papa Maikel Van der Vleuten, 7e (-1), le Suédois Henrik von Eckermann, 8e (+5) grâce sa grande régularité cet automne, Eric Lamaze, 9e (=), et Steve Guerdat (-2), qui reste dans le Top 10 et prive toujours Simon Delestre, 11e (=),  d’un retour dans ce club très fermé. 

Deux finalistes du Top 10, Grégory Wathelet (-3) et Scott Brash (-5) descendent aux 13e et 19e rangs. En deux mois, Brash perd dix rangs, sans avoir démérité. D’autres stars, comme Ahlmann, 19e, Bost, 21e, Deusser, 22e, Ehning, 23e, ou O’Connor, 24e, sont assez loin du Top 10.

11 Suisses dans le Top 200

A l’inverse, Niels Bruynseels, 12e (+5), devance Grégory Wathelet et Martin Fuchs, 13es ex aequo. Le Zurichois (+3) n’est qu’à 85 pts du Top 10. En revanche, Romain Duguet, 57e, perd huit rangs et Janika Sprunger, 69e, quatre, tandis que Pius Schwizer, 68e (=), qui a un nouvau crack, Balou Star, acheté à la jeune Millie Allen, et Werner Muff, 70e (+1) sont stables.

Suivent Nadja Peter Steiner, 91e (+1), stable malgré sa mise à pied, Paul Estermann, 109e (+17), de retour à la hausse, Alain Jufer, 146e (+12), Beat Mändli, 161e (+5), et Edwin Smits, 163e (+6), 11e et dernier Suisse dans le Top 200.

Niklaus Rutschi est 233e, Walter Gabathuler 274e (+7), Philipp Züger 277e (+26), Jane Richard Philips 278e (-90).

A. P. 

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!