Le Cavalier Romand
02.08.2013

L’Allemagne au-dessus du lot à Hickstead

Marcus Ehning Zoom sur « Marcus Ehning » (touche ESC pour fermer)
Marcus Ehning

Même si les chances de se qualifier pour la finale de Barcelone semblent infimes pour la Mannschaft, elle s’est à nouveau – après Falsterbo – imposée lors de la Coupe des Nations à Hickstead. Une victoire conquise avec une avance insolente, puisqu’après un score vierge en première manche, le troisième cavalier, Hans-Dieter Dreher (Magnus Romeo), avait droit à deux fautes (il en commit une) alors que Ludger Beerbaum n’avait même pas besoin de repartir avec Chiara. Double sans-faute de Marcus Ehning sur Plot Blue, alors que Meredith Michaels Beerbaum fautait en première manche avant de signer un parcours magistral en deuxième manche avec Bella Donna (4+0). Et dire que l’Allemagne triomphe avec une équipe dont seul Ludger Beerbaum sera en lice aux championnats d’Europe d’Herning dans trois semaines, et il sera réserviste.

La deuxième place revient à la France et aux Etats-Unis avec 12 pts. L’équipe des Etats-Unis était menée par une Beezie Madden impériale qui signait un double sans-faute avec Cortes C. Ils étaient d’ailleurs cinq couples à réaliser le doublé parfait. Parmi eux, deux Irlandais : Shane Breen (Cos I Can) et Billy Twomey (Diaghilev) faisaient remonter leur équipe au 4e rang.
L’Ukraine et la Grande-Bretagne pointent au 5e rang avec 17 points. Si l’Angleterre n’avait pas fini au delà du 4e rang, elle aurait assuré sa qualification pour Barcelone, mais le sort final se décidera donc la semaine prochaine, lors de l’ultime étape de Dublin. En effet, si l’Angleterre y prend une 5ème place, elle sera de la finale alors que l’Allemagne restera à la maison. Le sort des Allemands dépend donc des Anglais… Wait and see !

Quant à la Suisse, elle prend la 8e et dernière place avec 32 pts. L’équipe composée de Werner Muff (8+8), Nadja Peter-Steiner (4+8), Niklaus Rutschi (8+4) et Christina Liebherr (8+0), n’aura pas fait de mauvais scores, mais il aura manqué quelques sans-faute pour espérer régater avec les meilleurs, même si le tour sans-faute de Christina Liebherr avec son phénoménal L.B Eagle Eye est plus que prometteur, tout comme les débuts de la Celeste de Nadja Steiner en 5*. Cette nouvelle formule de la Furusiyya Nations Cup permet en effet d’aguerrir certains couples ou certaines montures au haut niveau.

O.K.

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!