Le Cavalier Romand
23.05.2013

Le CSIO de Rome, relooké, accueille l'élite. Le CSIO de Copenhague en parallèle...

La 2e étape des Coupes des Nations Furusiyya de la Division I se déroule sur la Place de Sienne. La Suisse y aligne une équipe, mais sans enjeu. Un autre quatuor évolue au Danemark.

La sublime piste de la Place de Sienne de Rome Zoom sur « La sublime piste de la Place de Sienne de Rome » (touche ESC pour fermer)
La sublime piste de la Place de Sienne de Rome

Tous les chemins ne mènent pas à Rome mais la sublime Place de Sienne est bien le grand rendez-vous du week-end. Une Place de Sienne relookée, épurée, avec moins de tribunes, des pelouses accueillantes, mais un bord de piste où les petites barrières à croisillon en bois cèdent du terrain aux publicités lumineuses. Signe des temps… Cette réserve faite, les lieux, nichés dans le Parc de la Villa Borghese, à deux pas de la Place d'Espagne et du centro storico, sont toujours magiques. Rome, CSIO (presque) éternel!
Et le sable ajouté sur la piste (qui ne peut pas être entretenue toute l'année, l'endroit étant un parc public) a rassuré les meilleurs cavaliers du monde, qui avaient tendance à bouder ce rendez-vous. Les stars sont de retour depuis cinq ou six ans et cette fois-ci encore. Et pas seulement au sein des quatre équipes qui joueront demain des points en vue de la finale de Barcelone: deux équipes-phares, la France et la Grande-Bretagne, et les deux néo-promus, l'Espagne et l'Ukraine, mais des autres aussi.
Des équipes de premier plan
La France aligne son champion 2012 Michel Hécart, son leader Kevin Staut, son héros de La Baule Patrice Delaveau, son pilier et battant Roger-Yves Bost et Simon Delestre, qui a gagné fin avril à Anvers mais déçu depuis avec Valentino Velvet. Et Dieu sait si la Coupe des nations de Rome motive toujours les tuniques bleues! Les protégés de Philippe Guerdat tenteront aussi de ramener de précieux points en vue de la finale de Barcelone (26 au 29 septembre). Après ça, ils n'auront plus qu'Aix-la-Chapelle et Hickstead pour obtenir des points: les choses peuvent vite aller dans le bon sens ou dans l'autre avec ce nouveau système.
La Grande-Bretagne alignera les mêmes cavaliers qu'à La Baule: les champions olympiques par équipe Nick Skelton, Ben Maher et Scott Brash, ainsi que Tina Fletcher et Robert Smith.
L’Espagne s'est renforcée depuis La Baule (où elle montait "pour beurre"), avec l'apport de son leader Sergio Alvarez Moya. Quant à l'Ukraine, elle misera d'abord sur Katharina Offel et son nouveau renfort de poids Ulrich Kirchhoff, qui ne montera toutefois pas Carlina...

La Suisse a belle allure
A La Baule, c'est une équipe "sans pression", la Hollande, qui a gagné. L'Allemagne, 1ère l'an passé, pourrait l'imiter cette fois-ci avec Ludger Beerbaum, Carsten-Otto Nagel (avec Corradina!), Philipp Weishaupt, Daniel Deusser et cie. Ou peut-être la Suisse avec Pius Schwizer, Christina Liebherr, Alexandra Fricker et Arthur da Silva, Jane Richard Philips étant réserviste. …Ou la Suède avec les frères Jens et Peder Fredricson, Henrick von Eckermann et cie. L’Italie, qui est normalement en Division 2, aligne avec MM. Gaudiano, Juan Carlos Garcia et cie.
Parmi les individuels, le champion du monde Philippe LeJeune, les Américains Richard Spooner (4e du GP Longines de La Baule) et Kent Farrington, l'Australienne Edwina Tops-Alexander, le jeune Colombien Daniel Bluman, mais pas Rodrigo Pessoa, qui ne monte plus les chevaux de son sponsor Double H Farm (Reboso, Rufus, etc.), après une collaboration longue de sept ans, mais garde Let's Fly (demi-frère de Shutterfly), avec lequel il avait remporté le Grand Prix de Rome en 2009.
Principaux rendez-vous, la Coupe des Nations demain vendredi dès 15h30 (à voir sur Equidia, RAI Sport ou FEI TV), la traditionnelle Puissance, très prisée à Rome, samedi dès 17h30 (à suivre sur RAI Sport) et le Grand Prix dimanche à 14h30 (il faudra zapper entre les différentes chaînes de la RAI ou attendre le soir sur Equidia).
A. P.

 
ET AUSSI…
Au CSIO de Copenhague, concours de la Division II, la Suisse aligne Evelyne Bussmann, la toute jeune Emilie Stampfli, Fabio Crotta et Roland Grimm.
• Un CSIOJC/J/CH a lieu à Deauville. Trois Romands, Rachel Baechler, Flavien Auberson et Ken Balsiger, figurent dans l'équipe des jeunes cavaliers, aux côtés de Chantal Müller, Flaminia Straumann et Alessandra Bichsel. Quatre Romands, Larissa Notz, Emilie Paillot, Bryan Balsiger et Anthony Bourquard, montent pour les juniors, avec Simone Buhofer et Adrienne Müller. Pas de Welsch chez les children.
• Au CSI*** de Nörten-Hardenberg, on trouve Janika Sprunger, Clarissa Crotta, Beat Mändli et Werner Muff, qui préparent St. Gall.
• Au CSI*** de La Boissière, Dehlia Oeuvray-Smits, Frédérique Fabre-Delbos, Faye Schoch, Niklaus Rutschi et David Deillon sont en lice.
• D'autres Helvètes évoluent au CSI** de Bonheiden (BEL),
• En dressage, Marcela Krinke Susmelj et Caroline Häcki évoluent au CDI*** de Lipica (SLO).
• En complet, Camille Guyot participe au CCI*** de Saumur avec Larnac de Vulbens, Melissa Michel et Simone Scherrer sont au CCI** de Houghton Hall (GB), Jrina Giesswein est au CIC* de Fontainebleau.
• En endurance, quatre Helvètes participent au CEIO de Compiègne (+ une au CEI**) et il y a un international * et ** en Suisse, à Eiken (AG).
S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!