Le Cavalier Romand
16.11.2013

Raimondo d'Inzeo s'est éteint, les souvenirs, sublimes, restent.

Un des plus grands cavaliers de saut de tous les temps est décédé vendredi soir à Rome, ville où il avait été sacré champion olympique en 1960, devant son frère aîné, Piero

Raimondod'Inzeo, Zoom sur « Raimondod'Inzeo, » (touche ESC pour fermer)
Raimondo d'Inzeo

Posilippo, Merano, Gowran Girl, Bellevue, Fiorello, tous ses légendaires cracks, avaient gagné le ciel il y a fort longtemps déjà et ce vendredi 15 novembre 2013, leur fabuleux cavalier, le colonel Raimondo d'Inzeo les a rejoints, parmi les étoiles. Raimondo d'Inzeo est décédé dans sa 89e année (il était né en février 1925 près de Rome), après plusieurs ennuis de santé supportés avec courage et qui ne l'empêchaient pas de revenir année après année au CSIO de Rome, Place de Sienne, là-même où en 1960 il avait fait chavirer toute une nation en décrochant l'or olympique devant son frère aîné Piero, en argent, et un jeune Anglais, David Broome, en bronze. 

Les frères d'Inzeo récolteront encore du bronze par équipe, quatre jours plus tard, devant les 100'000 spectateurs du stade olympique, et décrocheront six médailles olympiques chacun, entre 1948 et '76. Raimondo d'Inzeo fut aussi le porte-drapeau de la délégation italienne aux JO de Mexico 1968 et ce week-end en Italie une minute de silence sera observée à sa mémoire dans tous les stades.

Frères de podium

Indissociables, les frères d'Inzeo, les "Fratelli d'Italia", comme les appelaient tout un peuple, étaient déjà côte à côte sur le podium des JO de Stockholm, quatre ans plus tôt: sur les 2e et 3e marches, entourant alors Hans-Günter Winkler. Ensemble, ils ont fait de l'Italie une nation dominante du saut d'obstacles durant trente ans, de 1947 à '76. Ensemble, ils ont décroché douze médailles olympiques, montant chaque fois sur le podium côte à côte. 

 Leur première Coupe des Nations ensemble se déroula en 1947 à Genève. Et ils triomphèrent! Furore, le cheval de Piero, se défendit violemment en seconde manche et Raimondo eut le réflexe de bondir sur le terrain. Il fut heureusement retenu par Sandro Perrone: son geste aurait entraîné la disqualification de l'équipe! Les frères d'Inzeo reviendront durant près de trente ans à Genève et y brilleront souvent. Et Piero effectuera un ultime parcours à Palexpo en 1997, à 74 ans.

Premier Président de l'IJRC

Raimondo d'Inzeo, qui montait toujours avec son uniforme bleu nuit de colonel des carbinieri, fut aussi sacré champion du monde à deux reprises, en 1956 à Aix-la-Chapelle et en 1960 à Venise (sous la pluie!) et il remporta les Grands Prix les plus prestigieux, Rome à quatre reprises et trois épreuves majeures à Genève, le Grand Prix, deux Trophées de la Ville ainsi que plusieurs écharpes d'or (meilleur cavalier du concours)

Premier Président du Club des Cavaliers (IJRC), fondé lors du CHI de Genève 1977, Raimondo d'Inzeo rendit aussi au sport ce qu'il lui avait donné. A sa famille vont toutes nos condoléances sincères et émues. Nous avons aussi une pensée particulière pour son frère aîné, notre cher ami Piero d'Inzeo. L'histoire les associe à jamais. Pour leur classe, leur élégance et leurs succès.

Alban Poudret

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!