Le Cavalier Romand
01.02.2012

Rolex Rankings: Bengtsson reste no 1, Schwizer 5e, «Doda» dans le Top 10

Pour le deuxième mois, le Suédois Rolf-Göran Bengtsson porte le brassard vert et or

Rolf Göran Bengtsson Zoom sur « Rolf Göran Bengtsson » (touche ESC pour fermer)
Rolf Göran Bengtsson

Rolf-Göran Bengtsson garde la tête des Rolex Rankings et le classement de février, établi au lendemain du CSI-W de Zurich, le voit toujours devancer le Canadien Eric Lamaze, 2e - et longtemps en tête en 2011 -, et Ludger Beerbaum, qui progresse de la 5e à la 3e place. Les Allemands sont du reste les grands bénéficiaires des étapes de Bâle, Leipzig et Zurich (d'autres avaient choisi Amsterdam ou la Floride), notamment Christian Ahlmann, qui bondit de la 12e à la 4e place (et a la joie de savoir sa compagne, Judy-Ann Melchior, enceinte), ou encore Marco Kutscher, 9e (+13), le vainqueur de Zurich, qui revient aussi dans le Top 10, sans parler de Marcus Ehning, 19e (+8), qui retrouve enfin une place décente pour son talent.

Autre nouvel arrivé dans le Top 10, le Brésilien Alvaro de Miranda Neto, 10e (+1). "C'est la première fois que je suis dans le Top 10 et c'était un vrai but, il faudra maintenant m'y maintenir!", a déclaré le triomphateur de Genève 2011. A l'inverse, Edwina Tops-Alexander, 11e (-5), Beezie Madden, 12e (-3), ou Denis Lynch, 14e (-7), perdent du terrain. Les places individuelles pour les JO concernent toujours Lynch, 14e, son compatriote Billy Twomey, 17e (-1), et la Portugaise Luciana Diniz, 18e (-4). Comme l'Espagnol Sergio Alvarez Moya plonge de la 15e à la 26e place, la cause semble quasi entendue, la décision tombant fin février, après le CSI-W de Göteborg.

Ceux qui montent, et ceux qui...

Du côté suisse, Pius Schwizer, 5e ex. avec McLain Ward, ne perd qu'un rang, malgré une série assez malchanceuse à Bâle et à Zurich, et Steve Guerdat, 25e (=), reste à la même place alors que l'on aurait pu imaginer que sa 3e place dans le GP Amsterdam et sa victoire dans le GP Rolex de Zurich le feraient grimper. Les effets ne se font pas forcément sentir immédiatement. En revanche, Beat Mändli progresse sensiblement, passant de la 65e à la 46e place (+19). A l'inverse, Janika Sprunger, redescend du 35e au 54e rang (-19): assez symétrique, tout ça!

Suivent Martin Fuchs, 87e (+4), Werner Muff, 93e (-1), Claudia Gisler, 104e (-2), à égalité avec Simone Wettstein, 104e (+1), Clarissa Crotta, 120e (+14), Christina Liebherr, 162e (-6), Alexandra Fricker, 175e (+21, grâce à sa 7e place dans le Championnat de Leipzig), Arthur G. da Silva, 187e (+34, grâce à un bon Bâle), Nadja Steiner, 191e (-2), Jane Richard Philips, 203e (-12), Hansueli Sprunger, 219e (-31), Niklaus Rutschi, 220e (-7), Niklaus Schurtenberger, 229e (++23), Theo Muff, 276e (-30), Andreas Ott, 293e (-28), Paul Estermann, 304e (+8), Paul Freimüller, 317e (+1), et Alain Jufer, 330e (+13).

Plus loin, on trouve les Romands Bertrand Darier, 437e (+8), Beat Grandjean, 440e (+8), Céline Stauffer, 491e (+4), Vincent Deller, 602e (+3), Jessy Putallaz, 663e (=), Pierre Kolly, 722e (+3), Grégoire Oberson, 856e (+5) et David Deillon, 949e (+4), pour rester sous la barre du 1000e.

 

A. P.

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!