Le Cavalier Romand
20.07.2012

Super Ligue à Hickstead

Les Irlandais triomphent, les Suisses à la peine

Marc Oertly Zoom sur « Marc Oertly » (touche ESC pour fermer)
Marc Oertly

La 7e (sur 8) étape de la Super Ligue se courait ce vendredi 20 juillet sur la magnifique place d’Hickstead. Les tribunes de ce terrain mythique n’étaient malheureusement pas très remplies et l’ambiance pas très présente non plus. La faute à la proximité des JO, certes, mais aussi à la concurrence des autres CSI : rappelons que le Global Champions Tour fait étape à Chantilly, et un concours se déroule également à San Patrignano,… Les équipes présentes en Angleterre n’étaient logiquement pas composées des couples olympiques. Néanmoins, quelques nations avaient proposé de très belles paires avec des chevaux numéros 2, notamment les Français (Pénélope Leprévost sur Topinambour, Kévin Staut sur Rêveur de Hurtebise ou Eugénie Angot sur Old Chape Tame, double zéro faute, qui confirme aussi son grand retour). Nos voisins français ont donc fait le déplacement avec une équipe plus que performante et en préférant le circuit de la Super Ligue au très lucratif Global Champions Tour qui se déroule chez eux, chapeau bas !

 

Chez les Allemands, on ne retrouvait pas moins que Ludger Beerbaum avec son excellente Chiara (en qui il croit beaucoup) Philipp Weishaupt avec Catoki ou Marco Kutscher avec Cornet Obolensky, à nouveau au top (0+4) après un Aix-la-Chapelle décevant. Otto Becker ne se mordra-t-il pas les doigts à Londres d’avoir laissé Cornet et Kutscher à la maison, à cause d’un seul concours en moins grande forme ?

Malgré ces deux grandes nations qu’on aurait pensé imbattables à Hickstead, c’est bien les Irlandais, à la peine dans cette Super Ligue, qui ont dominé cette avant-dernière étape. Ils devançaient les Français et les Allemands qui complétaient ce podium.

Du côté helvétique, on a (trop ?) senti l’absence de nos ténors. L’équipe suisse a fini 8e et dernière. En ouvreuse, Claudia Gisler avait de la peine à maîtriser un Touchable nerveux et anxieux sur cette piste (12 +8), alors que Simone Wettstein allait essuyer un refus sur la barre de Spa en 2e manche avec Cash and Go (0+13). En selle sur sa bonne Tamira, Marc Oertly (Photo) déroulait deux parcours tout à fait honorables (4+4) et Andreas Ott s’en sortait moins bien avec Loxy de la Reselle, à la peine (24+8).

La Suisse recule donc dans le classement général de la Super Ligue et chute à la 4e (2e jusque-là), l’Allemagne domine toujours nettement devant une France qui remonte, très conquérante et qui risque de frapper fort à Londres. L’ultime étape de la Super Ligue se déroulera à Dublin, le 17 août.

O.K.

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!