Le Cavalier Romand
31.12.2011

Wathelet aux anges à Malines

Coupe du monde Rolex FEI à Malines

Grégory Wathelet 1er et aux anges, Janika Sprunger 8e et contrariée!

Grégory Wathelet Zoom sur « Grégory Wathelet » (touche ESC pour fermer)
Grégory Wathelet

Festival belge ce vendredi 30 décembre à Malines: comme un Réveillon avant l'heure ou un petit Noël! La 8e étape européenne de la Coupe du monde Rolex FEI de saut a en effet été nettement dominée par les cavaliers belges entraînés par Philippe Guerdat, à la fête lui aussi. Très audacieux avec son très prometteur étalon de 9 ans "Copin van de B", déjà victorieux de l'épreuve réservée aux Sires, trois jours plus tôt, Grégory Wathelet a triomphé devant son public. Et derrière le Français Kevin Staut, 2e avec "Silvana", un peu moins rapide dans la dernière ligne, on trouvait un autre Belge, Rik Hemeryck, 3e avec "Quarco de Kerambar", le vainqueur surprise - et exaequo - du Saut Hermès 2011.

Grégory Wathelet est très proche des organisateurs de Malines (l'épouse et les filles du regretté Eric Wauters) et du public et son succès a donc été fêté très chaleureusement, un peu à la manière de ceux de Steve Guerdat à Genève. A propos, ces deux-là sont très potes et ils vont se retrouver bientôt sur des pistes de ski. Des vacances bien méritées! Où ça? Top secret! A part Eric Lamaze, qui annonçait parfois à Palexpo partir pour Courcheval, les cavaliers restent discrets sur leurs destinations de vacances…

L'Allemand Hans-Dieter Dreher, 4e avec le facétieux "Magnus Romeo", aux ordres ici, et l'Irlandais Denis Lynch, 5e avec "Abbervail", ont également réussi un double sans faute. L'Espagnol Manuel Anon, 6e avec "Rackel Chavanaise", déjà 2e à Londres, progresse à chaque sortie. Huit chevaux (sur 37, -pourquoi ne pas avoir complété le lot jusqu'à 40? -) avaient bouclé l'initial sans faute. Et il y avait 15 chevaux à 4 pts dont ceux de Nicola Philippaerts, 9e, et de son frère jumeau Olivier (leur père, Ludo, était plus loin).

Le "blanc" de Janika Sprunger

Seule Suissesse en lice, Werner Muff ayant renoncé au voyage et Niklaus Schurtenberger, engagé dans le CSI ** (un 12 rang avec "Cantus", un 11e avec "Fardon") ne pouvant le remplacer, Janika Sprunger a hélas raté son barrage. La Bâloise a fait une faute sur la barre de Spa et elle a surtout envoyé son excellent "Uptown Boy" sur un mauvais obstacle (qu'elle venait pourtant de franchir!), le vertical de la FEI au lieu des Bruxelles jaunes, ce qui entraînait forcément son élimination. Janika, consternée par sa grosse erreur mais tout de même 8e, remonte au 17e rang du classement général (23 pts), mais il lui faudra encore doubler son capital points et briller dès Zurich, le 29 janvier, pour espérer aller en finale. Une expérience de ce type lui serait pourtant utile si elle entend se qualifier pour les JO de Londres.

Steve Guerdat, 4e du général avec 51 pts, derrière MM. Bengtsson, Lynch, 5e ici avec "Abbervail", et Staut, 2e, est sûr d'être en finale, fin avril à den Bosch, et Pius Schwizer, 9e avec 40 pts (ses deux succès dans le Nord), a plus de trois sabots en finale. Il lui manque probablement 5 petits points et il devrait les obtenir assez vite. En revanche, pour Werner Muff, 34e avec 14 pts, l'absence ici pourrait coûter cher.

On relèvera encore que Janika Sprunger s'est classée 6e du GP des Flandres disputée jeudi soir avec "JL's Komparse" (4 pts au barrage), déjà 12e la veille. La victoire était pour la Finlandaise Nina Fagerström, qui a ensuite abandonné dans le GP Coupe du monde avec "Viva". Janika a aussi obtenu un 5e rang avec "Coeur Blessé Z" dans une épreuve en deux phases.

A. P.

S'abonner au Cavalier Romand

Retrouvez le détail de cet article dans "Le cavalier Romand" disponible en kiosque... ou directement dans votre boîte aux lettres en vous abonnant!

Cet article fait partie des archives.
Découvrez nos dernières nouvelles!