Le Cavalier Romand
09.02.2016

Laetitia du Couëdic nous raconte son hiver en Floride. Partie 2

Laetitia du Couëdic et Cheyenne Z Zoom sur « Laetitia du Couëdic et Cheyenne Z » (touche ESC pour fermer)
Laetitia du Couëdic et Cheyenne Z

Un week-end à Deeridge Farms

Cette semaine, c’est à Deeridge Farms que nous nous sommes rendus, pour  les Wellington Masters CSI 3*-W. Cet événement n’a pas eu lieu au Palm Beach International Equestrian Center, comme chaque semaine, mais à environ 5 minutes de voiture, dans une magnifique ferme privée : Deeridge Farms, qui appartient à Mr. Jeremy et Mme. Margaret Jacobs, un petit paradis sur terre. 

Dès que nous avons franchi le portail, nous entrons dans un monde à part. Un petit monde d’environ 300 hectares. Un chemin fait le tour de toute la propriété, contourne les étendues d’herbe et les étangs et nous emmène vers la belle piste en herbe. Un terrain de presque 110m de long pour 80m de large où le gazon, parfaitement tondu, est décoré aux couleurs des partenaires de l’évènement. Le petit chemin nous entraîne ensuite vers la carrière en sable, où auront lieu d’un côté les échauffements, et de l’autre les épreuves nationales. 

C’était la première fois que Deeridge Farms organisait un concours international, mais cela ne les a pas empêché de voir les choses en grand. Tout y était magnifiquement bien installé et décoré, de la tente VIP aux terrains de concours. L’organisation était parfaite. Malheureusement nous avons eu un peu de malchance avec le temps, ce qui nous a obligé à sauter sur le sable à partir du vendredi. 

Cette semaine encore, tous les grands sont là; Meredith Michaels-Beerbaum, Rodrigo Pessoa, Kent Farrington, la légende Beezie Madden, Ben Maher, Laura Kraut, et bien d’autres. Le CSI a commencé jeudi avec une épreuve d’ouverture à 1m45 sur le terrain en herbe. L’épreuve fut remportée par Mclain Ward et HH Carlos Z. De mon côté, c’est un parcours que j’ai très mal monté et dont je sors avec 12 points. Pauvre Cheyenne ! J’ai bien sûr le droit à un petit remontage de bretelles par Daniel Bluman à l’issue de mon parcours, ce qui me motive pour l’épreuve de vendredi, qualificative pour le Grand Prix, cotée à 1m60. 

Wellington Masters Zoom sur « Wellington Masters » (touche ESC pour fermer)
Wellington Masters

Wellington Masters Zoom sur « Wellington Masters » (touche ESC pour fermer)
Wellington Masters

Wellington Masters Zoom sur « Wellington Masters » (touche ESC pour fermer)
Wellington Masters

Wellington Masters Zoom sur « Wellington Masters » (touche ESC pour fermer)
Wellington Masters

C’est un pas à franchir pour ce qui sera ma première épreuve internationale à cette hauteur. Daniel n’a malheureusement pas pu monter cette épreuve puisque son cheval s’est légèrement blessé avec un crampon le jeudi. Néanmoins, il était là pour me coacher et m’aider. Je me sens nerveuse après la reconnaissance, mais Daniel m’aide à me reconcentrer et me donne confiance en moi et en ma jument. Je réalise mon parcours en essayant de vraiment répéter tout ce qu’on a travaillé avec Daniel et je termine mon parcours avec une barre et un point de temps dépassé. J’étais vraiment ravie, Cheyenne a survolé ce parcours, et j’étais en harmonie avec elle. Un très bon parcours, dont nous sommes tous contents et qui nous qualifie pour le Grand Prix qualificatif Coupe du Monde de dimanche. C’est à nouveau Mclain Ward et Carlos qui remportent cette épreuve. 

Dimanche, Daniel et moi avions choisi de faire la reconnaissance avant de décider si j’étais prête à monter ce parcours. Une fois la reconnaissance faite (environ 8 fois, pour être bien sûrs…) nous décidons que je suis prête pour cette épreuve. Je passe en fin d’épreuve mais je préfère ne pas trop regarder les autres, pour ne pas avoir envie de changer mon plan initial. Je marche donc jusqu’aux écuries et me prépare tranquillement aux côtés de ma jolie Cheyenne. La détente se passe bien, et on se lance. Une barre tombe en fin de parcours et nous prive du barrage. Heureuse et déçue en même temps, je rentre donner un kilo de carottes à ma jument, qui m’impressionne un peu plus chaque jour! Pas mal pour notre premier Grand Prix Coupe du Monde! 

En même temps, monter dans de si bonnes conditions; sur une belle propriété, avec du bon matériel,… Ca fait pousser des ailes ! 

Laetitia

Vidéo du parcours

Commentaire

Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant. Voulez-vous être le premier à en ajouter un ?

Poster un commentaire