Le Cavalier Romand
26.02.2016

Laetitia du Couëdic nous raconte son hiver en Floride. Partie 3

Laetitia du Couëdic et Cheyenne Z Zoom sur « Laetitia du Couëdic et Cheyenne Z » (touche ESC pour fermer)
Laetitia du Couëdic et Cheyenne Z

Mercredi dernier, c’est pour Ocala, Floride, que nous avons pris la route. Une ville dont je n’aurais certainement jamais entendu parler si je n’étais pas dans le monde du cheval. Nous arrivons donc dans cet endroit très vaste, avec des champs et des prés à ne plus en finir, et le terrain de concours, un endroit gigantesque.

HITS Ocala est en fait un circuit hivernal, un peu comme Wellington, mais qui dure 6 semaines. C’est donc 27 barns fixes et 540 boxes permanents et une douzaine de carrières qui nous ont accueillis pour le CSIO4*. Mon premier concours à ce niveau.

La Suisse n’était pas représentée par équipe et je n’avais donc qu’une possibilité de me qualifier pour le grand prix, lors de l’épreuve à 150cm du jeudi. Cheyenne et moi réalisons un parcours à 5 points. Je me dis que cela va être difficile de se qualifier avec ce parcours, mais Daniel et moi ne perdons pas espoir.

Cette semaine-là, ma famille était venue me rendre visite et ils sont donc venus voir mes parcours à Ocala. C’était vraiment agréable d’avoir ma famille avec moi. Je ne suis pas la personne la plus familiale qui existe, mais là, ça m’a fait vraiment du bien de la retrouver et de passer du temps avec mes frères, ma sœur et mes parents. C’est quand-même très loin la Suisse et la Floride…

Laetitia du Couëdic et sa famille en Floride Zoom sur « Laetitia du Couëdic et sa famille en Floride » (touche ESC pour fermer)
Laetitia du Couëdic et sa famille en Floride

Le vendredi pas d’épreuve pour Cheyenne et moi, je m’occupe donc d’elle tranquillement le matin en attendant la coupe des nations. Cela fait presque un an que je n’avais pas assisté à un CSIO. Je les ai regardés à la télé ou en Live, mais la dernière fois que j’ai pu y participer était en mai 2015. Cela m’avait vraiment manqué. L’ambiance, le support, le suspense,… J’adore les coupes des Nations, c’est une de mes épreuves favorites. 

Celle-ci était d’ailleurs loin d’être facile ! Pas un seul cavalier a pu performer deux parcours sans-fautes. La seule qui s’en est approchée fut la légendaire Beezie Madden. (0+1pt) Elle a ainsi offert la victoire à l’équipe américaine. La deuxième place était pour le Mexique, et la troisième pour la Colombie avec un beau parcours sans-faute en deuxième manche pour Daniel et Sancha.

Le samedi, je ne savais toujours pas si j’allais être qualifiée pour le Grand Prix et j’ai donc décidé de participer au « petit Grand Prix ». Une épreuve à 1m50 que j’ai trouvée déjà vraiment haute. Je commets deux petites fautes, mais ce fut en général un bon parcours. Cheyenne a vraiment bien sauté. Samedi soir, j’apprends que je suis qualifiée. Un vrai soulagement étant donné que c’était mon objectif principal.

Dimanche, en faisant la reconnaissance du parcours, j’ai compris que ce n’allait pas être une partie de rigolade ! C’était haut et technique, et j’ai rapidement commencé à sentir la pression monter. La détente se passe bien. Je me lance en piste et panique sur ma première ligne… Ce qui me coute déjà deux fautes. Grande inspiration et nous continuons. Plutôt bien jusqu’au triple dans lequel je rentre trop vite : deux fautes encore. Nous terminons ce parcours avec 4 barres au sol, deux dues à mon stress et deux autres dues à des erreurs d’équitation. En soi, notre parcours n’était vraiment pas mauvais, ce sont des erreurs sur lesquelles je vais travailler pour les éviter à l’avenir. Cheyenne a été une fois de plus parfaite, elle me montre qu’elle a de gros moyens, vraiment, et surtout une volonté exceptionnelle. J’ai beaucoup de chance d’avoir une telle jument à mes côtés.

Mon expérience américaine se termine cette semaine, Cheyenne prend l’avion samedi et moi lundi. Ça aura été deux mois fabuleux, pendant lesquels j’aurai pu participer à de très beaux concours, rencontrer des personnes uniques et passer un hiver beaucoup moins froid que d’habitude ! Je compte vraiment retourner à Wellington les prochaines années si je peux. Cela en vaut la peine ! Cheyenne va donc se reposer un peu jusqu’à notre prochain évènement, le saut Hermès (CSI-U25) au mois de Mars. En attendant je vais pouvoir remonter mes chevaux qui sont restés à Genève et programmer ma saison en Europe !

Laetitia du Couëdic et Cheyenne Z Zoom sur « Laetitia du Couëdic et Cheyenne Z » (touche ESC pour fermer)
Laetitia du Couëdic et Cheyenne Z

Commentaire

Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant. Voulez-vous être le premier à en ajouter un ?

Poster un commentaire