Charisma, Calypso et Santex au paradis des chevaux

Trois chevaux particulièrement attachants et valeureux ne sont plus de ce bas monde. Seul cheval de l´histoire moderne vainqueur de deux Olympiades consécutives (Los Angeles et Séoul) -Marcroix avait triomphé deux fois entre deux-guerres avec le cdt Pahud de Mortanges- et symbole du concours complet à lui seul, "Charisma" n´est plus de ce monde. Le merveilleux petit compagnon bai brun de Mark Todd avait 30 ans. Il n´a pu survivre à la fracture à l´épaule qu´il s´était récemment faite au pré. Quittant l´Angleterre, les Todd l´avaient ramené avec eux en Nouvelle-Zélande, où ce petit cheval au grand coeur qui avait commencé par des steeple-chases, jouissait d´une retraite heureuse. Calypso, le fantastique cheval de Mélanie Smith Taylor, est mort de son bel âge, à 29 ans, après 14 années de retraite paisible passée dans le Tennessee. Victorieux de la Coupe du monde en ´82 à Göteborg et membre de l´équipe gagnante aux Contre-Jeux de Rotterdam (à 7 ans!) et aux JO de Los Angeles, ce fils de Lucky-Boy aux allures de pur-sang, agile et rapide, très respectueux, avait aussi remporté moult Grands Prix (l´Invitational, la Gold Cup etc.). Autre départ, celui de Santex, le fidèle compagnon de Kevin Bacon, qui fit des Grands Prix durant près de 17 ans avec lui (de 7 à 23 ans!)... Voilà qui prolongea bien la carrière du sympathique Australien volant, du "Flying Kangourou". Santex avait presque 30 ans aussi, il profitait de sa retraite dans l´Oxfordshire, en Angleterre et Kevin Bacon, "l´homme qui murmure à l´oreille des chevaux", lui rendait souvent visite. Il avait gagné les GP de Vienne, Rio de Janeiro, Biarritz, La Corogne et Biarritz. A Vigo, il avait même remporté la Puissance et le Grand Prix le lendemain. Il avait aussi enlevé le Prix des Nations de Rome ´88, mais l´Australie avait ensuite été déclassée (à cause d´Armand Leone). Tout cela avait rajeuni Kevin Bacon, international jusqu´à près de soixante ans... C´est John William Manconi, alors châtelain de Mex, qui avait offert le cheval à Bacon, sans le sous, lors d´un concours organisé sur les hauts de Lausanne, au printemps ´80. "Si tu gagnes la "tournante des champions", face à Melliger, Broome et Pessoa, je t´offre un des quatre chevaux prêtés par Gerhard Etter". Notre Kevin gagna et choisit Santex, alors âgé de 7 ans. La suite, vous la connaissez! A. P.

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand