Décès de Pierre Jonquères d'Oriola, seul double champion olympique individuel de l'histoire du saut d'obstacles.

Seul double champion olympique individuel de l'histoire du saut d'obstacles, Pierre Jonquères d'Oriola se distinguait aussi jusqu'à cet hiver par son extraordinaire forme physique, son énergie, son entrain et sa joie de vivre. On l'avait du reste encore vu fringant l'an passé au CHI-W de Genève, tant en avril pour les finales de Coupe du monde qu'en décembre pour le 50e. Suite à une mauvaise chute, son état s'était détérioré ces temps derniers et le grand cavalier catalan est décédé ce mardi matin 19 juillet dans sa propriété de Corneilla del Vercol, près de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales. Il avait fêté ses 91 ans en février. "Il avait décliné ces dernières semaines, mais il est mort chez lui, entouré des siens, de ses enfants", a expliqué sa fille Laurence (Pierre Jonquère d'Oriola a eu quatre enfants, issus de deux mariages). Homme de terroir au franc-parler, Pierre Jonquères d'Oriola avait repris le domaine viticole familial après sa belle carrière équestre, qui, en 28 ans, l'aura vu remporter plus de 500 épreuves, quatre médailles olympiques (deux d'or en individuel, en 1952 avec Ali-Baba et en '64 avec Lutteur B, et deux fois l'argent par équipe), un titre mondial (1966 à Buenos Aires, avec Pomone B), les Grands Prix de Rome (deux fois), Genève, Paris, Londres ou Bruxelles, le GP d'Europe à Aix-la-Chapelle, ainsi que quatre titres de champion de France. A son épouse et à sa famille vont nos condoléances sincères et émues.
Alban Poudret

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand