Donaueschingen: le panache de Beerbaum

Blessé dans son amour-propre après l´humiliante 8e et dernière place de la (grande) Allemagne dans la finale des Nations, Ludger Beerbaum n´a pas attendu longtemps avant de prendre sa revanche. Dimanche, 24 heures après la débâcle, le No 1 mondial s´imposait en effet dans le GP de Donaueschingen avec sa bonne "Gladdys´S", méconnaissable la veille. La Suédoise Malin Baryard fut la seule à approcher son temps. Tirant les leçons de leur échec, les Allemands ont supprimé Meredith Michaels-Beerbaum (la belle-soeur de Ludger) et Sören von Rönne de la sélection pour les Mondiaux, pour y mettre Lars Nieberg.

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand