Finale de la Coupe du Monde: Fuchs peut y croire

Vendredi en fin d´après-midi, à Milan, la seconde épreuve-finale de la Coupe du monde de saut 2004 a été remportée par le français Bruno Broucqsault et Dilème de Cèphe, épatants. Ce cavalier nordiste de 45 ans et son cheval anglo à la morphologie et à la locomotion atypiques ont su susciter l´émotion dans la salle. Et le francais partage désormais la tête du général avec Meredith Michaels-Beerbaum, grande favorite avec un Shutterfly en état de grâce, mais malgré sa faute, Markus Fuchs conserve toutes ses chances. Le Suisse n´est-il pas 3e au général, à une faute -pile- des deux leaders.
"Le parcours était excellent, mais il y avait un obstacle de trop", a lancé Fuchs à l´adresse du chef de piste italien Vezzani. Allusion à sa faute sur le No 13 avec Tinka´s Boy, qui sautait si bien jusque là. " Je referais la même chose, en six foulées pour aborder l´oxer final, mais en mettant un peu moins de pression a dit Fuchs.
Quant à Christophe Barbeau, encouragé par sa femme Teka, Vincent et Ursula Stolz, les propriétaires de Querly-Chin, et une trentaine d´amis de la Société Hippique de la Broye, venus en car, il a commis deux fautes, à la sortie de chaque combinaison. Une faute de moins et il serait 6e au général. Reste que sa 15e place actuelle l´autorise à tous les espouirs dimanche (dans les dix?) car les écarts sont tenus.

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand