JO '08: les Pays-Bas tout en haut de la hiérarchie du dressage? Après la première soirée, l'Allemagne reste solide...

C'est la grande question du jour à Hong Kong: les cavaliers hollandais peuvent-ils ravir la couronne du dressage aux Allemands, invaincus aux JO depuis 1972 (et la victoire des Soviétiques à Münich!). La réponse est oui, peut-être, mais ce sera tout sauf facile. La seule Allemande en lice ce mercredi soir 13 août à Sha Tin, Heike Kemmer, a en effet mieux réussi son test que les deux Hollandais (sur trois) déjà passés.
La réponse définitive et objective sera donnée ce jeudi aux alentours de 23h00 (17h00 chez vous)... Difficile de faire un pointage puisque les Hollandais ont joué deux de leurs trois cartes. Reste que ceux-ci ont évolué un ton en-dessous de ce que l'on pouvait attendre. Imke Schellekens-Bartels et "Sunrise", 3es à mi-épreuve, ont déroulé une bonne reprise (70,875%), sans plus, et on a déjà vu la jument plus fringante. Quant à Hans Peter Minderhoud, 5e au provisoire (69,625%), il a commis des erreurs et sa "Nadine" était un peu crispée.
A l'inverse, Heike Kemmer, l'ouvreuse allemande, a pris la tête avec "Bonaparte". C'est elle qui a pris le plus de risques (quels allongers!) et elle en a récolté les fruits (72,250%). Comme Nadine Capellmann et "Elvis VA" n'ont pas été très réguliers ces temps derniers (à Aix encore...), il fallait sans doute ça pour donner un - léger - avantage à l'Allemagne. Une fois de plus, Isabell Werth et Anky van Grunsven décideront sans doute de l'issue d'un duel... historique.
A. P.

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand