JO: l´Allemagne encore en dressage...

Sur la première marche, l´Allemagne,évidemment, invaincue en dressage par équipe depuis Münich ´72! De plus, avec son imposant "Rusty", Ulla Salzgeber a déjà frappé un grand coup sur le plan individuel puisqu´elle compte près de 4% d´avance sur ses principales rivales, l´Espagnole Beatriz Ferrer-Salat et la Hollandaise Anky van Grunsven, moins à l´aise que prévu avec un "Salinero" chaud et contracté. Les carottes sembles déjà presque cuites!

La surprise, c´est la 2e place de l´Espagne, qui ne cesse de grimper dans la hiérarchie. "Travailler, travailler, voilà la recette, avec Jan Bemelmans, notre entraîneur depuis ´97, notre staff, l´Ecole Royale Andalouse de Jerez", a dit Rafael Soto, qui n´en perd pas sa décontraction pour autant. Les Américains se disent heureux du bronze, mais Debbie McDonald et "Brentina", l´harmonie et la légèreté personnalisées, sont à nouveau snobés par les juges (5es).
Derrière, au 10e rang, il y a la Suisse. Avec des circonstances atténuantes, comme le forfait de Jasmine Sanche-Burger, qui n´a pu présenter "Mr G de Lully" hier. Vous imaginez aussi la tristesse de l´éleveur du cheval, Jean-Jacques Fünfschilling, présent ici. ""Mr G" s´est mordu la bouche il y a trois jours et quand le mors appuie sur la blessure, il est exclu de vouloir le rassembler. C´est pas la tuile, c´est carrément le toit!", a dit Michel d´Arcis, le chef d´équipe. On aurait dès lors espéré que Silvia Iklé risque plus avec le beau "Salieri CH" (28e). Leurs fautes, notamment aux changements de pied, les privent du GP Spécial: pas de Suisse dans les 25!

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand