Vilamoura - Dehlia dans le Grand Prix

Dehlia et son fiancé

" C’est très sympa de se retrouver ainsi côte à côte à la remise des prix, même si Edwin aurait pu être un peu plus gentleman et me laisser la 3e place ! ", lançait en plaisantant Dehlia Oeuvray, après sa 4e place dans le Grand Prix de Vilamoura (Portugal) le 27 février. On l’a compris, son fiancé et partenaire à la tête du centre équestre de Chevenez, le Néerlandais Edwin Smits, était 3e. Seuls Smolders et le Français Guillon, vainqueur avec le très prometteur " Istar de Vesquerie ", étaient plus rapides au barrage. Dehlia Oeuvray n’était pas seulement enchantée de " Stella ", la bonne grise de Charles et Nado Burrus, déjà sans-faute les premiers jours, mais aussi d’ " Idéal du Pichoux CH ", 5e le samedi, et de " Lord Cavalier ", 8e. Elle a ensuite repris l’avion pour la Suisse (" quatre semaines, c’est long, je ne peux pas abandonner mon manège comme ça, je fais donc un aller-et-retour "). Edwin Smits, lui, est resté avec les chevaux.

Pluie ou soleil ?

Vejer de la Frontera, c’est sensé être le " circuit du soleil ", mais c’est bien la pluie qui a obligé les organisateurs à annuler trois épreuves dont le GP, le dimanche 27 février. Beat Mändli s’était auparavant classé 3e et 6e avec " Pandora II " et 6e avec " Principal 12 ". Quant à Faye Schoch, elle a fait plusieurs tours à une faute avec " Fantasia CH " ou " Caline de Grand Pré CH ".

Barbeau a eu chaud

La dernière semaine de février, Christophe Barbeau était à Tel Aviv pour entraîner la relève israélienne. Il était donc là-bas lors de l’attentat-suicide dans une discothèque, qui a fait cinq morts, mais il a heureusement pu rassurer sa famille avant même que celle-ci ne puisse s’inquiéter. Le cavalier de Lossy participera au CSIO de Wellington (10 au 13 mars), mais il fait l’impasse sur le CSI organisé ce week-end en Floride pour participer au concours de Corminboeuf, avec " Loriot XI CH ". Une bonne nouvelle pour les Brahier !

ET AUSSI…

" Deux Suisses-et-demi dans les cinq " dans le GP du CSI* de Vermezzo, puisque la victoire était pour le plus helvétique des Néerlandais, Rudi Wallerbosch, établi depuis plus de vingt ans au manège de Granges (SO), qui montait de surcroît la jument indigène " Conchita CH ", la 3e place pour Rudi Müller et " Mistery 3 ", la 5e pour Walter Gabathuler et " Locato S ".

A Brême, on a pris les mêmes et on a recommencé : victoire de Lars Nieberg et " Loreana " dans le GP de saut, succès de Martin Schaudt et " Weltall " dans le GP de dressage comme dans le Spécial.

A Corminboeuf, doublé de la jeune Hélène Delhaye et " Pella Z " en R3, malgré Jean-Maurice Brahier et Simon Broillet, triplé de Félix Graf, malgré Daniela Capoferri, et doublé aussi du jeune Loïc Sottas dans la première épreuve de style. Ce dernier est à bonne école puisque son père fut champion suisse de style… Et, dès vendredi, Corminboeuf accueille son international poneys.

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand