Finale du Global Tour à Doha: Bengtsson gagne, mais Brash aussi!

Le Suédois s'impose avec brio, mais l'Ecossais, 4e, l'a rattrapé au général… On va vous expliquer! Luciana Diniz 2e ici, Jane Richard Philips 7e

Scott Brash, Rolf G. Bengtsson, Luciana Diniz, Doha, Global Champions Tour Scott Brash et Hello Sanctos

Avant cette finale de Doha, Ludger Beerbaum (242 pts) devançait nettement Rolf G. Bengtsson (230 pts) et surtout Scott Brash (210 pts) et, malgré la victoire de Bengtsson, la 4e place de Brash et la 31e de Beerbaum (!), c'est Brash qui remporte le Longines Global Champions Tour, pour la deuxième année consécutive! Pourquoi? Parce que Scott Brash (photo) avait disputé moins d'étapes et qu'il lui manquait un 7e résultat, il n'avait rien à biffer et a fait le plein de points.

Brash et Bengtsson finissent avec 243 pts chacun, Beerbaum avec 242 pts! Ses trois victoires - consécutives - à Cannes, Estoril et Londres - avec Hello Sanctos, ont fait pencher la balance en sa faveur. Mais si Daniel Deusser n'avait pas fait une faute sur le no 1 de la seconde manche ou un autre concurrent à 4 pts avait rejoint les trois barragistes, c'eût été Bengtsson! 

Rolf-G. Bengtsson se consolera avec sa belle victoire dans cette finale, disputée dans un beau et grand stade, mais bien vide et peu ambiant (avec une musique de fond!). Le Suédois a surclassé le barrage, prenant tous les risques avec un Casall ASK en super forme, très haut sur les barres. A l'arrivée, près de trois secondes d'avance sur Luciana Diniz, élégante 2e avec la géniale Fit for Fun. Une faute dans la combinaison pour le Canadien Yann Candele, 3e avec Showgirl, un peu sur le fil du rasoir en seconde manche déjà. 

Jane Richard Philips tout sourire

Suivaient donc Scott Brash, piégé par le chrono du premier tour, le Quatari Bassem Hassan Mohammed, 5e avec Victoria, Daniel Deusser, bien malheureux, et Jane Richard Philips, au contraire très souriante et ravie de sa 7e place avec l'énergiquissime Pablo de Virton. 

Le temps de la première manche, déjà très sélective en soi, était très court et plus de la moitié des concurrents ayant été au bout du parcours (17 sur 33) avaient écopé de pénalités pour dépassement du temps. Ainsi Scott Brash et plusieurs favoris. Le chrono de la seconde était, en revanche, très large. Uliano Vezzani avait-il voulu compenser?

Les deux Suisses avaient réussi à se qualifier pour la seconde manche, réservée à 18 des 40 finalistes. Jane Richard Philips et Pablo de Virton, 7es, n'ont donc fait qu'une barre, au premier tour. Idem, mais avec un point de temps pour Steve Guerdat et Nasa, 13es au final. On pensait que le beau sans faute de la jument grise au second tour permettrait au Jurassien de gagner quelques places, mais au final il ne redépassa que Christian Ahlmann (8 pts avec Codex One).

Des éliminés de choix

Parmi les éliminés dès le premier tour, un des trois candidats sérieux à la victoire finale, Ludger Beerbaum, 31e avec Zinedine (17 pts), qui regrettera d'autant plus de ne pas avoir pu prendre sa bonne grise Chiara (coliques). Jur Vrieling, 19e avec VDL Bubalu (8 pts), Michael Whitaker, 22e avec Cassionato (9 pts), Kevin Staut, 25e avec Estoy Aqui de Muze (12 pts), Edwina Tops-Alexander, 27e avec Old Chape Tame (13 pts) et Abdelkebir Ouaddar, 33e avec Quickly de Kreisker (20 pts, il avait peut-être trop sauté ces deux derniers jours) avaient aussi été écartés d'entrée de jeu, sans parler de Kent Farrington (Uceko) ou de Rodrigo Pessoa (Status, peu en forme déjà à Lyon), qui n'étaient pas allés au bout.

A. P.


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats romands élite et juniors – saut
Sion/VS

Coupe IENA des jeunes chevaux
Avenches/VD

Approbation des étalons, concours de juments et championnat des poulains
Haras national suisse à Avenches/VD

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier