CSI-W de Zurich: Eduardo Alvarez Aznar déjoue joliment les pronostics. Paul Estermann 6e, Werner Muff 8e

Eduardo Alvarez Aznar Eduardo Alvarez Aznar, entouré de Max Kühnre, 2e (à g.) et de Carlos Lopez, 3e (à dr.) ainsi que de Paul Estermann, 6e, lors de la conférence de presse

Grand Prix Coupe du monde à surprises ce dimanche au Hallenstadion! Qui aurait donné le nom du gagnant ou surtout le trio de tête, dans l'ordre ou le désordre? Personne, sans doute... Il n'empêche que le fin héros du jour, Eduardo Alvarez Aznar (33 ans) et son bon SF n'ont rien volé, tout au contraire... Et tant le parcours que le barrage de Guido Balsiger (un Zurichois pour la première fois no 1) et Gérard Lachat n'était pourtant pas simple, mais tout au contraire subtile et délicat.

Eduardo Alvarez Aznar, fin Espagnol de 33 ans et son bon Rokfeller de Pléville Bois Margot (par L’Arc de Triomphe et par Apache d’Adriers) sont certes talentueux et assez réguliers, ils étaient déjà ensemble aux Jeux mondiaux 2014 à Caen, puis aux Européens d’Aix et aux JO (décevants), mais de là à ce qu’ils s’imposent ici. C'est leur premier GP 5* et leur première voiture!

Thomas Fuchs n’était pas loin…

Ils ont pourtant su faire preuve d’un grand culot au barrage, notamment à l’attaque du bus londonien des JO de Londres, pour gagner avec près de deux secondes d’avance. Et là, les conseils d’un certain Thomas Fuchs furent précieux…. L'Espagnol était déjà venu à 18 ans un an et demi à Bietenholz/ZH et là dix jours. 

Carlos Lopez en finale

Ce Grand Prix a réservé bien des surprises, avec l’Autrichien Max Kühner 2e sur Cornet Kalua. On ne dira pas cela de Carlos Lopez 3e, puis qu’il avait déjà gagné à La Corogne avec Admara et se rapproche vraiment des sommets. « A 50 ans, je vais pouvoir disputer ma première finale de Coupe du monde, c’est fantastique. Je pense renoncer à Bordeaux et aller en vacances au soleil, Admara aussi! », a dit le cavalier basé dans la Drôme. Seule star du barrage, Pénélope Leprévost était 7e avec Vagabond de la Pomme.

Les Suisses un zeste plus discrets

Brillants vendredi soir et tout au long du week-end, les Suisses se sont contentés ici du 6e rang de Paul Estermann, 3e déjà vendredi avec Lord Pepsi, et du 8e rang de Wrner Muff et Pollendr, mais Pius Schwizer a reçu 10'000 fr. comme cavalier no 1 du concours.

Alban Poudret

 


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats vaudois – saut
Avenches/IENA

Championnats de Suisse – dressage
Roggwil/BE

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier