CSIO de Calgary: le Brésil s’adjuge sa première Coupe des Nations à Spruce Meadows. La France 2e, la Suisse 5e

A onze mois des JO, les Brésiliens sont motivés. Ils ont battu les Français sur le fil et de moins d’une barre. Les Helvètes honorables et homogènes.

Calgary,Brésil,Spruce Meadows,Pedro Veniss,Rodrigo Pessoa Les Brésiliens ont triomphé en véritable équipe

« Je suis fier de ce que ces gars ont fait, Pedro (Veniss) a été parfait, Rodrigo (Pessoa) a encore montré qu’il était un immense champion, car il a sorti un sans-faute quand il le fallait et son père, Neco, qui m’a appelé deux fois durant l’épreuve, est pour beaucoup dans ce succès, moi je ne suis qu’un intermédiaire, un messager », nous a confié avec simplicité et coeur Jean-Maurice Bonneau, le chef d’équipe - français - des Brésiliens après le triomphe des siens dans la Coupe des Nations de Calgary.

C’était la toute première fois en quarante ans que le Brésil était invité à Spruce Meadows en équipe et ce fut la bonne! Pedro Veniss (0 + 0 avec Quabri de l’Isle) s’est montré le plus efficace, le jeune de 23 ans Felipe Amaral (0 + 8 avec Première Carthoes) a été épatant,, Eduardo Menzes (28 + 4 avec Quintol), qui est basé aux Etats-Unis, a su redonner confiance à son gris, perturbé par la chute en cascade des palanques (ou Bruxelles, c’est selon) en première manche.

Et Rodrigo Pessoa (9 + 0 avec Status) a eu assez de sang-froid et de classe pour assurer la victoire aux siens. Cela faisait un certain temps que l’on n'avait plus vu le champion olympique et du monde aussi motivé, survolté, brandissant le bras à la fin de son tour! « Monter pour sa nation, c’est autre chose, c’est plus de pression, plus de responsabilités et plus de satisfaction au bout », a dit Rodrigo Pessoa.

La France finit en beauté, la Suisse honorable

Jean-Maurice Bonneau, le coach tricolore des Brésiliens, qui avait amené la France à l’or aux JEM 2002, a ainsi soufflé la victoire au chef suisse des Français, Philippe Guerdat: 13 à 16, le score final! Jérôme Hurel a signé un brillant double sans-faute avec Quartz Rouge, limite sur l’eau, mais à l’aise sur les gros oxers et des lignes assez compliquées. Roger-Yves Bost (8 + 0 avec Quoud’Coeur de la Loge) et Cédric Angot (8 + 0 avec le jeune Saxo de la Cour) se sont améliorés, seul Kevin Staut (20 + NP avec Qurack de Falaise) décevant. Le Canada et les Etats-Unis, qui alignaient leurs quatuors respectifs des Jeux Panaméricains, étaient 3es et 4es, dans le même ordre donc. 

La Suisse s’était qualifiée de justesse (17 pts contre 19 à la Grande-Bretagne et 20 aux Pays-Bas) pour la seconde manche et elle a alors grignoté encore un rang aux dépens de la Belgique, 6e. Sur un parcours très technique et assez gros signé Leopoldo Palacios, personne n’a démérité dans le camp suisse. Romain Duguet (4 + 4 avec Quorida de Treho) a fait le job, tout comme Steve Guerdat (4 + 9 avec Concetto Son), Alain Jufer (9 + 5 avec Wiweau M) ou même Edwin Smits (12 + 4 avec Copain du Perchet CH. Stéphane Montavon pouvait être satisfait de cette prestation, réalisée sans nos cracks chevaux. 

Ce dimanche dès 11h30, place au Grand Prix CP, présenté par Rolex, 3e étape du Grand Slam. Préparation... mentale idéale pour Scott Brash, 1er du winning round avec Hello Forever (et auparavant quatre fois sans faute avec Sanctos!). Voilà en tout cas qui met en appétit et en confiance…

Cet après-midi, le GP (dès 17h30 h. suisse) sera à suivre sur Equidia (dès 20h45) ou sur des chaînes nord-américaines.

Alban Poudret

Voici les hauts faits du samedi en video


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats vaudois – saut
Avenches/IENA

Championnats de Suisse – dressage
Roggwil/BE

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier