CSIO de Rome: la Coupe des Nations aux espoirs belges. Désespoir pour beaucoup d'autres…

Constant van Paesschen (20 ans), Nicola Philippaerts (bientôt 21) et Niels Bruynseels (30 ans) ont fait grosse impression, battant les meilleures équipes hollandaise, allemande et britannique…

C'était la toute première Coupe des Nations de Constant van Paesschen, que certains d'entre vous ont surtout vu à poney ou en junior, gagner à Verbier, à Megève ou ailleurs. Or, avec l'aide de ses jeunes coéquipiers Olivier Philippaerts (Ludo, le père, fut lui un ton en-dessous) et Niels Bruynseels, il a permis ce vendredi 23 mai 2014 à la Belgique de remporter sa toute première Coupe des Nations à Rome, en près de 90 ans d'histoire! 
Constant et Niels Bruynseels, appelé en renfort d'Odense (DAN) après le forfait de Pieter Devos, ont réussi un double sans-faute. Nicola Philippaerts, qui avait déjà monté la Coupe ici aux côtés de son frère jumeau Olivier (qui était cette fois à La Baule) et son père, moins heureux ce vendredi (4 + 24 avec Challenge vd B.), pouvait se permettre une barre, rien de plus, comme en 1ère manche. Et c'est ce qu'il fit (sur le no 8), non sans faire trembler les dernières barres. Et ses coéquipiers! Juste dommage que les Belges n'aient pas choisi Rome comme une des quatre étapes de la saison comptant comme qualification en vue de la finale Furusiyya de Barcelone... Opération blanche, de ce point de vue-là...
Les Hollandais y ont cru longtemps
Les Pays-Bas, 2es avec 9 pts (contre 8 pts aux Belges), auraient pu passer l'épaule sans la barre sur l'ultime obstacle de Gerco Schroeder et London (si facile jusque là…). Les Allemands, 3es grâce au double sans-faute de Ludger Beerbaum et Chiara, espéraient mieux, tout comme les Britanniques, 4es avec leur meilleur équipe actuelle (Big Star n'est pas encore prêt pour ça). 
Les Français plongent...
Et que dire des Français, 6es derrière les Ukrainiens, moins percutants que l'an passé, et avec 2 petits points d'avance sur les Qatari, 7es? Philippe Guerdat, si heureux à La Baule, était assez miné, car Orient Express HDC (8 + 12) et For Joy (12 + 4) sont apparus en condition très moyenne et Simon Delestre a fait des erreurs coupables avec Qlassic Bois Margot, si bon à La Baule. Seule Pénélope Leprévost a poursuivi sur sa lancée, complétant l'impressionnante série de sans-faute entamée avec Dame Blanche avec une Flora de Mariposa (9 ans seulement) très haute sur les barres. 
Deux Suisses dans le Grand Prix
Une fois n'est pas coutume, Steve Guerdat et Pius Schwizer ont suivi cette Coupe à pied, la Suisse n'alignant pas d'équipe ici. Tous deux sont venus ici pour monter le si convoité Grand Prix de dimanche, tout comme Eric Lamaze, 1er de la grosse jeudi avec Zigali PS et d'autres. Nino des Buissonnets a fait deux petites épreuves, sans faire la moindre barre, et il ne sautera plus avant dimanche. "Je le sens en bonne forme". Ce samedi, le Jurassien montera Zanzibar dans la grosse. Quant à Pius Schwizer, 8e avec Coq Rouge, il misera sur Quidam du Viviers, qui doit ensuite partir pour Shangaï. Dimanche, Ludo et Olivier Philippaerts ne seront plus là, car ils ont une communion en Belgique, mais leur week-end est déjà réussi.
A. P.


Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand