Coupe des Nations : la Suisse ne fait pas partie des finalistes

Rodrigo Pessoa et Cadjanine Rodrigo Pessoa et Cadjanine

Des scores lourds, et très peu de sans-faute. Voilà ce qu’a réservé l’épreuve qualificative de la finale des Coupes des Nations à Barcelone ce vendredi 27 septembre. On en retiendra surtout la non-qualification de l’équipe suisse pour la finale de dimanche. Avec un total de 21 points, elle prend la 13e place sur 18 et voit se fermer les portes de la finale.

Le Brésil remporte cette qualificative avec un seul point au compteur. Deux cavaliers étaient sans-faute : Rodrigo Pessoa (Cadjanine) photo et Alvaro de Miranda Neto (Bogeno).1 pt de temps pour Marlon Zanotelli (Clouwni) et une chute (!) pour le 4e homme, Eduardo Menezes (Calvada)
Beat Mändli, qui ouvrait le bal de la délégation helvétique, commettait une faute avec son jeune Croesus photo en bas. 5pts pour leur première Coupe des Nations… et le meilleur résultat suisse. Huit points pour Paul Estermann et Castlefield Eclipse, dont une à la sortie d’un double qui suivait la rivière et une sur un oxer bleu en n°8. Steve Guerdat ne parvenait pas à faire mieux : deux fautes en sortie de triple avec Nasa. Pour Pius Schwizer, qui mettait à l’œuvre son jeune Toulago, 12 points dont deux fautes dans le triple, vrai juge de paix de cette épreuve.
Huit places seulement, ce qui implique que l’on ne reverra pas les Etats-Unis non plus. Pénalisés de 9 points, à égalité avec les Canadiens (7es) et les Ukraniens (8es), le chrono a fait office de juge. On retrouvera donc les Américains aux côtés des Suisses dans l’épreuve de consolation de samedi. L’épreuve aura été riche en surprise : outre la victoire brésilienne malgré une chute, l’aventure s’arrête là pour plusieurs favoris. Les Etats-Unis, mais aussi la Suède, médaillée aux Européens de Herning.
Autre surprise de cette première finale, le règlement autoriserait les chefs d’équipe à faire concourir dimanche un cavalier qui n’était pas de l’épreuve d’aujourd’hui… Qui se risquera à ce choix ?

Les nations qualifiées pour la finale de dimanche sont :
- Brésil
- Pays-Bas
- Belgique
- Irlande
- France
- Grande-Bretagne
- Canada
- Ukraine

Les Suisses avaient pourtant  brillé dans les autres épreuves. Jeudi, Pius Schwizer s’était emparé de la 2e place dans le Coca-Cola Trophy, une 145, avec Coolgirl. Ensuite, Beat Mändli et Steve Guerdat ont respectivement pris les places 4 et 6 dans la grosse avec Callisto et Sidney VIII. La victoire est revenue au jeune talent (18 ans) irlandais Bertram Allen.
Vendredi matin, c’était au tour de Paul Estermann de signer une belle performance avec Cornet’s Hope en prenant le 6e rang d’une épreuve au barème C, remportée par Alvaro Miranda de Neto et Ad Norsen. Pius Schwizer pointait au 8e rang avec deux (!) barres… on trouvait encore Werner Muff au 10e rang avec Pollendr.

Vendredi soir, les tribunes se sont remplies pour le Grand Prix, qui se tenait en soirée et non pas le dimanche, réservé à la finale par équipe. La victoire est revenue à un Patrice Delaveau brillant de maîtrise avec son Carinjo, déjà 2e au CSI 5* de Lausanne il y a deux semaines. Il devançait Michael Whitaker, seul autre cavalier à signer une deuxième manche sans pénalité. Les deux Suisses qualifiés, Werner Muff (Landthago) et Steve Guerdat (Sidney VII) mettaient deux barres au sol: ils prennent respectivement les rangs 9 et 10. 

Oriane Kleiner

Beat Mändli et Croesus Beat Mändli et Croesus


Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand