Indoor Brabant 2021 - Max Kühner with Elektric Blue winner of the Rolex Grand Prix Max Kühner et Elektric Blue, les gagnants du Rolex Grand Prix. Copyright Remco Veurink-LDD

Dutch Masters : l’Autrichien Max Kühner s’offre le plus grand succès de sa carrière

Pour 16 petits centièmes, Kühner devance le Brésilien Marlon Modolo Zanotelli. Beaucoup de favoris, dont les trois Suisses, malchanceux.

Enfin un Grand Prix avec la plupart des meilleurs couples en lice, même si Wellington avait proposé de belles épreuves 5* cet hiver à quelques-uns d’entre eux ! Ce dimanche 25 avril, même à huis-clos, le Rolex Grand Prix de Bois-le-Duc avait une saveur toute particulière et on a eu droit à un beau spectacle.

On s’était d’abord demandé si le tour initial de Louis Konickx, long de 17 efforts, était suffisamment sélectif, quatre des dix premiers étant sorti de piste sans faute. Il n’y en a ensuite eu que quatre sur trente-deux et le barrage réunissait le nombre idéal de huit couples. Etonnamment, il n’y avait aucun cavalier du Top 10 parmi eux, quand bien même les 4 premiers mondiaux et sept des dix meilleurs étaient en lice.

Un duel très serré

On a donc assisté à un barrage d’outsiders, mais là, ce sont les deux mieux placés au classement mondial qui se sont tirés la bourre. Avantage au No 23 mondial Max Kühner face au No 15 Marlon Modolo Zanotelli, qui avait l’avantage de partir le dernier.

A l’arrivée, 16 petits centièmes d’avance pour Kühner (47 ans) et un Elektic Blue P (10 ans) rapide, agile et respectueux à la fois. L’Autrichien fête là son plus beau succès. 

Le Brésilien Marlon Modolo Zanotelli a accepté sa 2e place avec fair-play et sourire, malgré cette marge infime concédée par VDL Edgar M. L’Allemand Christian Kukuk, 3eavec le fin et brillant Checker, a devancé un autre protégé de Ludger Beerbaum, Philipp Weishaupt, 4e avec Coby 8. Suivaient Willem Greve, Luciana Diniz, piégée par l’ultime oxer Rolex avec Vertigo du Désert, Jérôme Guéry et Gudrun Patteet.

Les rêves de Martin Fuchs s’envolent

Laura Kraut, 9e, a été piégée par le chrono. Bryan Balsiger, fautif sur l’entrée du triple avec Twentytwo des Biches, et Steve Guerdat, piégé par l’oxer blanc sur bidet no 12 avec Victorio des Frotards, sont passés tout près du barrage. Candidat au Rolex Grand Slam après sa victoire à Genève, Martin Fuchs a fait deux fautes en fin de parcours (nos 11 et 12) avec Clooney. Grosse déception ! Kent Farrington, qui pouvait encore viser un doublé, a aussi échoué avec Austria 2. 

Avant cela, Steve Guerdat était 6e du Prix Audi samedi soir avec Uranie de Belcour (victoire de Jack Whitaker), 8e et 10e avec Pb Djazz d’Arvor, Bryan Balsiger 4e et 9eavec Everest vt Hof v. F, Martin Fuchs 6e avec The Sinner.

Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier