Edwin Smits perd son « Copain », mais garde ses ambitions

L’excellent étalon indigène Copain du Perchet CH a été vendu à Cian O’Connor, il part demain mardi pour la Floride, via Amsterdam

Edwin Smits,Copain du Perchet CH,Cian O'Connor Edwin Smits et Copain du Perchet CH chez eux, à Chevenez. L'étalon indigène va partir en Irlande, via les Etats-Unis.

« Sportivement, j’ai des regrets, mais Copain était à vendre et on ne peut refuser certaines offres. Philippe Membrez, son propriétaire, m’a proposé de le racheter, mais Cian O’Connor était très motivé. Il avait remarqué le cheval il y a un an et demi à St-Gall (ndlr: il s’était classé dans le Grand Prix de Suisse) et il était venu plusieurs fois me montrer son intérêt. Tant que je gardais un espoir de faire les Jeux de Rio, c’était non, mais en décembre dernier à Genève, Cian est revenu plus insistant encore », explique Edwin Smits, qui aura connu beaucoup de satisfactions avec ce bon étalon indigène de 12 ans (par Conteur et par Ragazzo) né à quelques kilomètres de Chevenez, à Damvent, chez l’éleveur Pierre Saunier.
De nombreuses participations en CSIO et en Coupes des Nations, même à Calgary, Dublin, Gijon ou Al Ain (3e), des classements en GP 5 étoiles, une 2e place dans le GP du CSI 4* d’Ascona 2015, une 3e place dans le GP 3* de Vichy 2014, une victoire dans le GP 2* de Mijas (ESP), en mars dernier, ou encore une 5e place en décembre à Genève (et 1 pt dans la Coupe de Genève!), Edwin Smits aura connu trois ans et demi de bonheur avec cet étalon, qu’il avait repris à l’été 2013 des mains de Rudie Wallerbosch. « Je suis très fier d’avoir pu monter ce cheval », souligne Edwin Smits.


A Bâle avec deux chevaux
Copain du Perchet CH partira demain mardi pour Amsterdam, avec son cavalier au volant du camion, afin de rejoindre la Floride et Wellington, où Cian O’Connor le montera dès la mi-janvier en concours. L’Irlandais, médaillé de bronze individuel aux JO de Londres, a des propriétaires américains et il passe tout l’hiver en Floride. Il compte sur Copain pour soulager son cheval de tête Good Luck, 5e à Los Angeles, 3e à Stuttgart et vu à Genève (9e du GP CS). 
Quand à Edwin Smits, il assure avoir toujours les mêmes ambitions pour la suite. Je vais faire le CSI5* de Bâle (12 au 15 janvier) avec Rouge Pierreville et Rondine des Souches. « Dandiego BZ s’est légèrement blessé avant Genève, mais je compte sauter avec lui dès février ou mars, je recommencerai probablement au Portugal », ajoute celui qui est devenu rétroactivement champion de Suisse 2015, suite à la disqualification de Werner Muff (voir news), et assure garder les mêmes ambitions.
Alban Poudret


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnat de Suisse des chevaux CH
Avenches-IENA/VD

Coupe IENA des jeunes chevaux
Avenches-IENA/VD

Championnats valaisans – dressage
Illarsaz/VS

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier