Finale Coupe du monde de saut à Göteborg: Steve Guerdat garde sa couronne, avec Corbinian cette fois et avec un sacré panache

Avec un Corbinian parfait de bout en bout, le Jurassien est le premier cavalier de l’histoire à réussir un doublé consécutif avec deux montures différentes, puisque il montait Paille à Las Vegas. Harrie Smolders et Daniel Deusser boutent Marcus Ehning hors du podium.

Steve Guerdat et Corbinian Steve Guerdat et Corbinian ont remporté la 38e finale de la Coupe du monde à Göteborg

Quelle série éclatante de titres! Après avoir triomphé aux JO de Londres 2012 avec Nino des Buissonnets et après avoir remporté la finale de la Coupe du monde Longines FEI 2015 avec Paille - et ce après avoir aussi été deux fois 2e avec Nino -, Steve Guerdat a défendu victorieusement son bien ce lundi de Pâques à Göteborg, devant 12’000 spectateurs bluffés, en communion avec lui et son bon Corbinian, qu’il n’arrêtait pas de caresser, après la première manche comme après la seconde.
« C’est pour moi une victoire extraordinaire. Je sentais que Corbinian avait le potentiel pour ça et on avait déjà enchaîné trois bons parcours à Den Bosch, pour se mettre en confiance. Mais de là à imaginer une victoire ici, sur cinq parcours et de tels parcours, il y avait un pas. J’efface ainsi ma mauvaise fin d’ultime parcours l’an passé à Vegas. Et gagner ici, dans un concours rempli d’histoire et avec un public extraordinaire, ça remplit de joie », a déclaré Steve Guerdat, qui a insisté sur l’importance de tout son team, propriétaires, grooms, entraîneur, vétérinaire, maréchal, et nous a accordé une interview pour le prochain Cavalier Romand. 
A la conférence de presse comme lors des interviews TV, il a si bien fait passer son amour du sport, sa joie de vivre avec les chevaux, et à la journaliste qui lui demandait s’il avait réalisé qu’il avait empoché 232’000 Euros ce week-end, il a répondu, « Ce n’est pas ce qui me motive, c’est le sport! ».


Avec zéro point et la manière…
Et c’est avec une superbe équitation, beaucoup de sentiment et le score idéal de zéro point que le Jurassien de 33 ans triomphe dans cette 38e finale de Coupe du monde. Il fallait ça pour devancer ses deux poursuivants immédiats, qui finissent tous deux avec 3 pts de pénalité et ont été départagés par le chrono du dernier tour (depuis la 2e place ex aequo de MM. Beerbaum et Schwizer en 2010 à Genève, le règlement a en effet été changé). 
La 2e place est pour la demi-surprise de cette édition, le Néerlandais Harrie Smolders sur l’explosif étalon Emerald, la 3e pour le vainqueur de la finale 2014 de Lyon Daniel Deusser sur Cornet d’Amour. Du coup, Marcus Ehning, 4e avec 6 pts, est bouté hors du podium avec son sublime Cornado NRW. Le chrono départage aussi les deux cavaliers à 8 pts, l’Irlandais Lynch, 5e avec All Star, et Christian Ahlmann, 6e avec Taloubet Z (il peut se mordre les doigts d’avoir monté Colorit dans la chasse…).


Une touche d’exotisme
Les Français Pénélope Leprévost (Vagabond de la Pomme) et Simon Delestre (Qlassic Bois Margot), encore proches du podium ce matin, reculent aux 8e et 9e rangs, sans avoir démérité. Des petites touchettes suffisent à vous faire un peu reculer. L’Américaine Callan Solem, 7e pour sa toute première finale, et le vétéran australien Chris Chugg (55 ans), 7e en 2010 à Genève avec Vivant et 10e cette fois avec une incroyable jument de 8 ans (!), Cristalline, mettent une touche exotique à un classement très européen et classique.


Romain Duguet bien déçu
14e ex aequo au provisoire, Romain Duguet espérait grignoter quelques places aujourd’hui et il était vraiment déçu de son score (4 + 8) et de sa 16e place finale, qui est tout de même la dernière officiellement récompensée (7’500 Euros). Quorida de Treho était une fois encore tout à fait au niveau, mais il y avait une ou deux mini imprécisions. Une faute surprenante sur la triple-barre (la seule?) no 10 au premier tour, une faute à la sortie de chaque combinaison ensuite, cette puissante jument ayant parfois du mal à caser son impressionnante carrure. "On doit encore faire mieux".
Steve Guerdat sera, vous le savez, ce mercredi de 18h à 20h à La Sarraz, pour l’inauguration de l’exposition « L’Olympe des cavaliers suisses » au Musée du Cheval et il y aura une rencontre avec lui, avec Christine Stückelberger et d’autres médaillés. L'entrée est libre. Une belle occasion pour vous tous de fêter tout ça!
Alban Poudret 

 


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats romands élite et juniors – saut
Sion/VS

Coupe IENA des jeunes chevaux
Avenches/VD

Approbation des étalons, concours de juments et championnat des poulains
Haras national suisse à Avenches/VD

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier