Jana Wargers et Limbridge aux Mondiaux de Herning. © FEI Jana Wargers et Limbridge aux Mondiaux de Herning. © FEI

Jana Wargers : « Limbridge, le cheval de ma vie, n’est pas à vendre »

C’est l’un des couples-phares de l’année, la plus jolie surprise de 2022. Jana Wargers et Limbridge ont déroulé des parcours lumineux de La Baule (superbe Coupe) à Lyon (2e du GP du vendredi). La 2e place dans le Grand Prix de Rome, une victoire dans la Coupe des Nations d’Aix-la-Chapelle et une 9e place aux Mondiaux de Herning ont été quelques-uns des hauts faits de ce couple des plus harmonieux. A quelques jours de son premier CHI de Genève, l’élégante Allemande de 31 ans basée à Ashford Farm, en Belgique, 45 minutes au nord de Maastricht, dans les superbes installations de l’Irlandais Enda Carroll, a bien voulu nous consacrer un peu de temps.

  • Jana, commençons par le commencement, vous n’êtes pas née dans une famille cavalière ? 
  • Mes parents n’avaient rien à faire avec les chevaux, maintenant ils partagent ma passion et me suivent le plus souvent possible, mon père, qui vendait des voitures, aime bien conduire le camion, mais cette passion est venue de moi. On habitait une région de chevaux, non loin de Münster, près de Riesenbeck (le fief de Ludger Beerbaum, ndlr). Avec ma sœur, qui a trois ans de plus, on avait l’occasion de …

Retrouvez l’intégralité de cette interview dans le n° de décembre de votre magazine


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier