Les Ukrainiens gagnent à Al Ain, Ben Maher et Tiffany Foster à Wellington. En attendant Bordeaux!

Barrage entre l'Ukraine et le Qatar dans la Coupe des Nations des Emirats, où Palloubet d'Halong a fait un stop. Deux vainqueurs à Palm Beach, où Beat Mändli découvre ses nouveaux cracks. Et le CHI-W de Bordeaux commence…

BenMaher,TiffanyFoster,Wellington,AlAin,Palloubetd'Halong,BeatMaendli Ben Maher

Six équipes étaient en lice jeudi soir dans la Coupe des Nations d'Al Ain (Abu Dhabi, Emirats) et l'Ukraine, déjà victorieuse l'an passé à Rome, a fêté une nouvelle victoire. L'Ukraine alignait pourtant une équipe plus disparate, qui incluait MM. Rivetti (sur le merveilleux Vivant), Kirchhoff (sur un cheval inconnu, Chaccland) et Szentirmai ainsi que le "patron" Alexander Onyshchenko en selle sur l'olympique Carlina de Pius Schwizer. 0 et 15 pts (deux fautes et une volte!) pour Carlina et son propriétaire. Pour gagner, Cassio Rivetti a dû battre le Cheikh Al Thani au barrage, de 73 centièmes. 

Le Qatar est donc 2e et se qualifie pour la finale Furusiyya de Barcelone. Youssef Al Rumaihi alignait Palloubet d'Halong, sans-faute au premier tour et pénalisé de 7 pts au second. Al Rumaihi a abordé le tournant sur le vertical no 10 au trot et l'ex-crack de Janika Sprunger n'avait pas la distance adéquate non plus pour sauver cet abord approximatif. A noter que le Qatar alignait aussi la Tamira IV (1 + 5 pts) naguère montée par le Soleurois Marc Oertly.

L'Arabie Saoudite, 3e, se qualifie aussi pour Barcelone, les Moyen et Proche-Orient n'ayant qu'une épreuve de sélection. Ramzy Al Duhami avait commencé par une élimination pour erreur de parcours, mais lui et ses coéquipiers ont ensuite rétabli la situation sur un tracé bien dosé établi par le Français Frédéric Cottier, qui sera à l'oeuvre aux Mondiaux de Normandie. La Syrie (en guerre, mais à cheval!) est 4e, les Emirats sont 5es, la Jordanie a été éliminée au premier tour déjà. 

Les nouveaux débuts de Beat Mändli…

A Wellington/Palm Beach, le World Equestrian Festival et Rolex proposaient jeudi soir un Grand Prix doté de… deux fois 125'000 dollars, le grand nombre de partants (120!) obligeant à faire deux séries. Victoire du no 2 mondial et ex no 1 Ben Maher (portrait) sur Urico, l'ex-crack de Mario Deslauriers, dans la première série, de la Canadienne Tiffany Foster, applaudie à Palexpo également, sur Victor dans la seconde.  La jeune Américaine Reed Kessler, nouvele élève de Marcus Ehning, était 2e avec Ligist, Eric Lamaze 3e avec Zigali PS, l'Irlandais Cian O'Connor 4e avec Quidam's Cherie. 

Dans la seconde série, Beezie Madden était 2e avec Cortes C, de retour à la compétition (l'Américaine avait fait un break de deux bons mois). Suivaient Wilton Porter, Yann Candelé et Brianne Goutal. Ben Maher était 7e avec Cella, Scott Brash 10e avec Ursula (4 pts au barrage), David Will 11e avec sa nouvelle monture Mic Mac du Tillard. Beaucoup de cavaliers ont manqué le barrage pour 1 pt de temps, notamment la jeune Lucy Davis avec Barron (gagnant à Lausanne) et Athina Onassis de Miranda avec ses deux chevaux.

Tour difficile pour Beat Mändli avec Super Trooper de Ness (29 pts). Rome ne s'est pas faite en un soir… Le champion de Suisse a monté le gris Antares F dans la 145 cm et cela s'est mieux passé (5 pts, après un sans faute la veille). 

Ce vendredi, place à Bordeaux, avec les finales Coupe du monde d'attelage et de voltige et l'avant-dernière étape européenne en saut d'obstacles. A suivre sur Equidia et FEI-TV.

Alban Poudret


Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand