Louis IV opéré, un coup dur pour Beat Mändli. Et pour la Suisse.

Suite aux coliques de son crack, le vainqueur de la Coupe du monde 2007, décidément bien malchanceux, voit ses chances d'aller aux JO se réduire.

Beat Mändli et Louis Beat Mändli et Louis

Meilleur cheval de l'équipe de Suisse aux Championnats d'Europe de Madrid 2011 (10e individuellement), victorieux du championnat de Suisse et de la Coupe de Suisse 2011 et du GP de Vienne 2011, "Louis IV" (12 ans) a été opéré cette semaine suite à de violentes coliques. "On n'a heureusement pas dû lui couper un bout de l'intestin et il semble bien se remettre de son opération. Les quatre, cinq premiers jours sont toujours critiques, c'est quand même une opération dangereuse", précise son cavalier Beat Mändli, présent au CSI*** d'Ebreichsdorf (AUT) depuis dix jours. On se souvient qu'Hickstead, par exemple, s'était remis assez rapidement d'une telle opération, mais de là à concourir au plus haut niveau, sans trop de préparation, il y a un pas…

Oldenburg de 12 ans (par Lord Pezi), ce Louis d'or s'était révélé fin octobre 2009, remportant le GP Coupe du monde Rolex FEI de Lyon. Il avait souvent confirmé les espoirs placés en lui par la suite.

Le vainqueur de la Coupe du monde 2007 devra attendre six à huit semaines avant de remonter son crack: "Ce sera vraiment très juste pour les JO, il faudrait que l'on me sélectionne sans concours avant. J'ai aussi une petite chance d'y aller avec "Una Traviatta", mais toute petite, car si je dois me mesurer à Janika Sprunger ou à Claudia Gisler pour obtenir ma place, ça impliquerait un autre planning, l'obligation de disputer quatre ou cinq concours pour tenter d'être meilleur", explique Beat Mändli.

Una Traviatta, une fille de Contender (la mère est par Lys de Darmen) née au Portugal, s'était révélée fin 2011, se classant 2e du GP de La Corogne après un bon Genève (4 pts le dimanche) et elle a confirmé depuis à Zurich (1ère le vendredi, 7e le dimanche), mais on ne l'a pas encore vue à l'oeuvre dehors avec son nouveau cavalier, vice-champion olympique par équipe en 2000 à Sydney (9e indiv.) et déjà en lice à Atlanta (1996) mais privé de JO depuis (en 2008, suite à l'indisponibilité d'Ides du Thot, il officiait comme entraîneur).

C'est en tout cas un nouveau coup dur pour Beat Mändli, souvent privé de grand championnat à la dernière minute, un coup dur aussi pour le propriétaire de Louis IV et de tous ses cracks, Paul Bücheler, et pour l'équipe de Suisse.

Alban Poudret


Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand