Mondiaux d'endurance à Samorin: l'or pour les Espagnols, un cheval mort et des questions

Jaume Punti Dachs en or, les Emiratis sur la sellette

Endurance,Samorin,Espagne,cheval mort Encore des questions pour l'endurance

Le superbe complexe omnisports de Samorin, en Slovaquie, candidat aux Jeux équestres mondiaux 2018, accueillait ce week-end les championnats du monde d'endurance. L’épreuve s’est révélée très (trop ?) sélective et seuls 49 des 133 concurrents au départ sont allés au bout de cette course de 160 km. 
Les Espagnols, qui avaient déjà survolés l’an passé les championnats d’Europe, ont confirmé leur suprématie sur l’endurance en décrochant à la fois le titre par équipe et en individuel, avec l’incontournable entraîneur de Dubaï Jaume Punti Dachs en or, comme l’an passé, avec un nouveau cheval français de 9 ans, Twyst Maison Blanche, et Alex Luque Moral en argent avec Calandria. Le bronze est pour le Bahrein avec Nasser Bin Hamad Al Khalifa et Waterlea Dawn Treader.

Une fracture de fatigue mortelle

Les Français, bien regroupés et soudés, ont assuré la 2e place par équipe. Partis très forts, les cavaliers des Emirats Arabes Unis ont tous été éliminés et ils ont surtout dû déplorer la mort d’Ajayeb, une jument PS arabe de 15 ans monté par le cheikh Rashid Dalmook al Maktoum (après avoir gagné la Maktoum Cup cet hiver avec le Cheikh Hamdam al Maktoum). En tête de la course, Ajayeb a été victime d’une fracture de fatigue sur l’avant-dernière boucle. Une scène épouvantable, avec une jument souffrant le martyre qui s’est enfuie avec un membre disloqué. Il semble que la pauvre Ajayeb n’aurait jamais dû repartir sur cette boucle, après un contrôle vétérinaire digne de ce nom… Il y a paraît-t-il eu beaucoup d’autres lacunes, un tirage au sort faussé, un chronométrage totalement déficient, avec beaucoup d’erreurs et un flou total. Selon notre consoeur de L’Eperon Jocelyne Aligier : « Beaucoup de professionnels sont écœurés et remettent en question leur avenir dans la discipline ! ‘’  
L'an passé, la fédération émiratie avait été suspendue par la FEI pour non respect du bien-être du cheval lors des épreuves d'endurance. Réintégrés depuis, les Émirats ne semblent pourtant pas avoir retenu la leçon. 

A. P.


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier