Raid d’Artagnan:Un pour tous… Tous pour UNE

Virginie Fatton et Xavier Libbrecht Zoom sur « Virginie Fatton et Xavier Libbrecht » (touche ESC pour fermer)
Virginie Fatton et Xavier Libbrecht

« Forward » ! Pour Virginie Fatton de Villarsel le Gibloux dans le Canton de Fribourg, c’est parti ! Elle relève bien le défi du « Raid d’Artagnan » relancé trente ans après (1987) par Xavier Libbrecht, lequel s’était inspiré de celui du célèbre mousquetaire : galoper d’une traite, de Saint Valéry sur Somme à Paris, avec quatre chevaux et autant de relais, soit plus de 220 kms en moins de douze heures (11’54), tel que relaté par Alexandre Dumas.

Virginie Fatton l’a confirmé jeudi 14 septembre lors d’une conférence vidéo avec un autre challenger : le Monégasque Henry David Guedj. Car ils seront bien deux, le samedi 14 octobre, à la pointe du jour, sur les quais de Saint Valéry (Somme)  d’où ils partiront, encouragés par de nombreux amis et Gaston Mercier, protagoniste du défi en 1987 et fournisseur des selles qui les équipera.

Deux cavaliers aux parcours, aux objectifs différents. Virginie c’est avant tout l’enthousiasme, le goût de l’aventure voire de l’improbable,  le partage des émotions. Henry David c’est d’abord l’expérience de la compétition d’endurance qu’il a pratiquée au plus haut niveau et disons le tout net : un piquet de chevaux de compétition qui, a priori, semble plus aguerri. Mais méfions nous des chevaux de Virginie (qu’elle appelle ses « licornes ») qui, s’ils ne payent pas de mine de prime abord, peuvent avoir de la ressource à revendre !

Car le « Raid d’Artagnan » c’est une journée de liberté retrouvée, de belles galopades, mais aussi d’efforts et, surtout, une « conduite ». Au propre, car la route est longue et parsemée d’embûches et au figuré… Ce qui prime sur la performance c’est en effet « l’esprit » dans lequel chacun des deux cavaliers effectuera son parcours. Le fond ici –et sans jeu de mots- vaut autant que la forme : respect des chevaux avant tout. Et donc intelligence de situation.

De tout cela les deux cavaliers se sont parlés, entendus. Leur motivation était patente.

Reste que sur le plan logistique et dans sa préparation Henry David Guedj apparaissait le plus avancé.

Virginie, elle, compte encore sur sa bonne étoile. En clair elle n’a pas encore bouclé son budget et lance un appel à soutien du genre « un pour tous… Tous pour UNE » !

Pour soutenir Virginie : https://www.leetchi.com/fr/cagnottes?q=d+Artagnan+


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Championnats vaudois – saut
Avenches/IENA

Championnats de Suisse – dressage
Roggwil/BE

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier