Steve Guerdat et Albführen's Maddox à La Baule en 2021. ©FEI/Martin Dokoupil Steve Guerdat et Albführen's Maddox à La Baule. ©FEI/Martin Dokoupil

Steve Guerdat : « Albführen’s Maddox est un cheval extraordinaire ! »

À mi-chemin entre son mois de mai de folie – deux victoires en Grand Prix dont le 5* de Grimaud – et les Jeux olympiques de Tokyo, Steve Guerdat a fait le point sur son piquet de chevaux. Avec passion, le n°2 mondial nous parle de ses chevaux de tête, comme Venard de Cerisy – héros de Grimaud – et Albführen's Maddox, son crack en pleine progression (encore 5e ce jeudi dans la 150 cm de Knokke). Le triple vainqueur de la Coupe du monde se confie également sur ses recrues moins expérimentées, mais en lesquelles il croit beaucoup comme PB Maserati, Is-Minka ou Dynamix de Belhem

Albühren's Maddox, étalon suédois bai de 10 ans (par Cohiba 1198 et Miami par Maraton). Propriété du Haras de Albführen : 

«C’est un cheval extraordinaire, mon nouveau crack ! J’ai de grands espoirs en lui. Je l’ai acheté à 7 ans, avec Albführen, pendant le CSIO de Falsterbo. Je suis allé le voir chez Peder Fredricson, qui le confiait à sa cavalière, Stephanie Holmen (gagnante du GP de Zurich 2018, ndlr) et je l’avais déjà beaucoup aimé avec elle. Je savais qu’il avait toutes les qualités, mais comme toujours je préférais qu’il soit à maturité pour en parler. Beaucoup de chevaux sautent très bien jeunes, sont très respectueux, mais on n’en entend plus parler un ou deux ans plus tard. Lui, je pensais bien (...). »

Retrouvez l'intégralité de cet article dans le n° de juin de votre magazine


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier