Steve Guerdat,Alamo,Martin Fuchs Steve Guerdat a encore accentué son avance suite à son nouveau sacre à Göteborg avec Alamo. Photo RB Presse

Steve Guerdat no 1 mondial pour le cinquième mois, Martin Fuchs 5e

Le Jurassien reste sur le toit du monde et augmente son avance. Le Zurichois obtient son meilleur résultat absolu : 5e.

No 1 mondial depuis le 1erjanvier, Steve Guerdat poursuit sur sa belle lancée et augmente même son avance aux Longines rankings publiés le 3 mai en fin de journée, après son nouveau sacre en Coupe du monde, le 7 avril à Göteborg. La finale de la Coupe du monde de saut rapporte pourtant moins de points que prévu (130 pts pour la chasse, 131,67 pts pour la victoire dominicale et 80 pts seulement pour le général), et beaucoup moins que les Mondiaux, mais le Jurassien a une avance considérable sur ses poursuivants.

Sa belle 2e place dans le GP de Grimaud avec Flair (80 pts) a été prise en compte, mais évidemment pas sa victoire de ce vendredi 3 mai à Busto Arsizio avec la jeune Evita (50 pts) et elle n’aurait du reste pas compté, puisque le Jurassien efface même des 55 pts, 30 de ses 107 résultats étant totalisés.

De gros écarts

302 pts séparent en effet le Suisse du Suédois Peder Fredricson, champion d’Europe, 3e de la finale de Göteborg et désormais 2e (+1) au classement mondial. Le leader 2018, Harrie Smolders, remonte lui sur la 3e marche du podium (+1), mais avec 441 pts d’écart sur l’actuel no 1 : 2876 pts, contre 3317 pts pour Steve Guerdat.

Suivent l’Américain McLain Ward, 4e (-2), qui perd des plumes, et le Zurichois Martin Fuchs, 5e (+3), qui obtient son rang le plus flatteur au classement mondial. 480 pts le séparent de son coéquipier et ami. Suivent Daniel Deusser, 6e (-1), Pieter Devos, 7e (+8), qui a raté sa finale de Göteborg mais cartonné lors des premières étapes du Global Champions Tour (ça rapporte beaucoup !), Kent Farrington, 8e (+2), Marcus Ehning, 9e (-3), qui n’était pas qualifié pour Göteborg et le paye, et Beezie Madden, 10e (-1), qui garde l’avantage sur Christian Ahlmann, 11e (+1).

Le Top 10 suisse…

Ben Maher, 12e (-5), quitte le Top 10 et Henrik von Eckermann, 13e (-2), s’en éloigne un peu. Kevin Staut, 16e (-2), reste le Français le mieux placé.

Du côté suisse, derrière le duo de parade, Pius Schwizer (qui fut no 1 en 2012), conserve sa 29e place et Janika Sprunger, 96e (+11), retrouve le Top 100. Suivent Beat Mändli, 110e (+26), Werner Muff, 131e (-9), et Niklaus Rutschi, 178e (+16) : 7 dans le Top 200, c’est peu ! Paul Estermann est 227e (- 43), Edwin Smits 250e (-9), et Romain Duguet 258e (-18) : c’est notre Top 10!

Ensuite on trouve Jane Richard Philips, 286e (-3), Nadja Peter Steiner, 313e (+95), qui grimpe malgré l’indisponibilité de Saura de Fondcombe (2 x 2een GP avec Céleste), Barbara Schnieper, 313e ex. (+36), Bryan Balsiger, 318e (-1), Walter Gabathuler, 362e (-2), Yannick Jorand, 385e ex. (+7), Elian Baumann, 385e ex. (+43) et Philipp Züger, 385e ex. (-17).

Des Romands à la hausse

Du côté romand, Faye Schoch est 446e (+23), Anthony Bourquard 462e (-23), Alain Jufer 477e (+2), Edouard Schmitz 543e(-8). A noter enfin que Frédérique Fabre Delbos saute de la 1213e à la 794e place grâce à sa victoire en GP à Arezzo, Aurélie Rytz de la 1558e à la 931e grâce à ses beaux résultats avec la relève à Gorla Minore.

A. P.


Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier