Sport, Remise des Prix, Attitude Alexis Goulet, vainqueur du Grand Prix -25 de Genève avec Calla. © Scoopdyga

Alexis Goulet : « Mon but ? Les 5* ! »

Bien connu dans nos contrées, Alexis Goulet s’est révélé cette année sur la scène internationale en signant un double sans-faute avec Cordico dans la Coupe des Nations 3* d’Uggerhalne (DAN), puis en s’imposant avec la puissante Calla dans le Grand Prix -25 de Genève (3e le vendredi). Basé depuis quatre ans chez Pius Schwizer, ce cavalier discret s’était avant tout fait un nom sur le circuit national en remportant moult épreuves, dont le Grand Prix du Chalet-à-Gobet l’an dernier avec Casallino. Avant cela, le Francilien avait brillé chez les -21 avec une victoire dans le Grand Prix d’Opglabbeek (BEL) et un succès dans la Coupe des Nations de Gorla Minore en 2018 sur Cannavaro, ainsi qu’une participation aux Européens 2017 avec son fidèle Utah Beach du Banco. A notre micro, celui qui rêve du tout haut niveau s’est confié sur sa belle victoire, ses ambitions et son parcours.

  • Alexis, racontez-nous votre parcours !
  • Mes parents montaient un petit peu. Nous avions une écurie de 7 ou 8 chevaux à l’ouest de Paris. J’ai commencé tranquillement par les children. J’étais toujours un peu derrière l’équipe n°1, mais j’ai continué à travailler. En jeunes cavaliers, j’ai eu la chance d’avoir Utah Beach du Banco (par Dollar de la Pierre et Quick Star), que nous avions acheté à 6 ans, et Cannavaro (par Con Cento S et Quidam de Revel). Ça m’a permis de prendre une expérience énorme. Ensuite, voulant partir à l’étranger, j’ai eu l’opportunité de venir chez Pius Schwizer. Il m’a fallu être patient. J’aurais préféré …

Retrouvez l’intégralité de cette interview dans le n° de février

 


Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier