Andy Kistler,CSI-W de Bâle,président du CSI de Bâle,Willy Bürgin Andy Kistler, homme rayonnant et chaleureux, reprendra les rênes du CSI-W de Bâle après avoir tenu celles de l'équipe de Suisse de saut.

Andy Kistler sera le nouveau président du CSI-W de Bâle, en remplacement de Willy Bürgin

Le chef de l’équipe de Suisse de saut, qui quittera ses fonctions après les JO de Tokyo, reprendra la présidence du CSI-W de Bâle à l’issue de cette édition.

Après dix années à la tête du concours national de Bâle-Schänzli (où les championnats de Suisse furent organisés en 2007 et 2008), puis onze éditions comme président du CSI-W de Bâle, le Longines CSI Basel, de 2010 à 2020 (le concours débutera ce jeudi, voire nos présentations), Willy Bürgin passera la main en vue de la prochaine édition à Andy Kistler. 

Depuis le mois de novembre, on savait que l’actuel président, âgé de 83 ans, entendait arrêter en 2020, même s’il restera dans le conseil d’administration du concours. Et l’automne passé, Andy Kistler avait laissé entendre qu’il n’officierait plus comme chef de l’équipe de Suisse élite de saut après les JO de Tokyo 2020 et lors du dernier CHI de Genève, il avait officiellement annoncé le nom de son successeur, le Vaudois Michel Sorg (34 ans), dynamique sous-directeur du CHI, speaker et commentateur fort apprécié après avoir été journaliste à la TV et aussi au sein de notre rédaction.

L’expérience d’un chef d’équipe

Aujourd’hui, l’on apprend officiellement que Andy Kistler (65 ans) deviendra le président du grand tournoi bâlois et ce à partir du 20 janvier prochain déjà. Celui-ci fera profiter le concours de sa belle expérience, de sons sens des relations et officiera aux côtés du Dr Thomas Straumann, mécène et co-fondateur du CSI de Bâle, qui reste plus incontournable que jamais. Ce dernier souligne notamment que Andy Kistler est « une personnalité intègre et très appréciée de tous ».

«Avec fierté et joie, je revois ces 11 années et souhaite à mon successeur beaucoup de chance et de réussite pour la suite du développement de ce concours », annonce aujourd’hui Willy Bürgin. Quand à Andy Kistler, qui avait déjà participé à l’organisation des championnats de Suisse de saut à Berne il y a une dizaine d’années, il déclare : « Je suis ravi de reprendre cette tâche. Je pourrai utiliser mon expérience et les connaissances que j’ai acquises  et rester lié au sport équestre. Je remercie de tout coeur le Dr. h.c. Thomas Straumann et Willy Bürgin de leur confiance. » La passation de pouvoir se fera donc dimanche soir, à l’issue de ce 11e CSI-W de Bâle.

A. P. et comm. (en allemand).


Ce week-end

À l'étranger

En Suisse

Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier