Blog des cavaliers: Patrice Delaveau se confie après son Grand Prix Credit Suisse au CHI de Genève

Patrice Delaveau sur le paddock du CHI de Genève Patrice Delaveau sur le paddock du CHI de Genève

« Aujourd’hui (ndlr. vendredi), je ne participais qu’au Grand Prix Credit Suisse, donc ça a été un petit peu long. Ce matin on avait un meeting avec le club des cavaliers (IJRC), puis j’ai travaillé mes chevaux. Ensuite, j’ai flâné dans les différents stands du CHI.

Ce soir, mon épreuve ne s’est pas très bien passée. Orient s’est fait un peu peur au paddock et s’est arrêté à la détente. Je n’ai pas trop d’explication. Il a fait tout de même un premier tour plutôt correct, même si je le sentais pas très serein (ndlr. Patrice Delaveau et Orient Express HDC ont signé un beau parcours sans faute à l’initial.) Au barrage, il a fait un refus sur le double, avant-dernier obstacle du barrage. Ce n’est vraiment pas normal. Je n’ai rien senti de spécial, mais je verrai demain à froid s’il ne s’est pas fait mal. Je ne pense donc pas le monter dans le Grand Prix de dimanche, car ce n’est pas habituel qu’il se comporte ainsi. Je ne veux prendre aucun risque avec mon cheval. J’ai aussi la chance d’avoir Lacrimoso, qui est tout à fait capable de disputer ce Grand Prix.

Maintenant, je vais aller voir si je suis qualifié pour le Défi des Champions de samedi soir. Si c’est le cas, j’y monterai Lacrimoso. C’est peut-être un peu beaucoup de faire les deux grosses épreuves (Défi et Grand Prix) avec le même cheval, mais Lacrimoso est vraiment très en forme et je pense qu’il peut le faire. »

Patrice Delaveau et Orient Express dans le Grand Prix Credit Suisse Patrice Delaveau et Orient Express dans le Grand Prix Credit Suisse


Dans la même catégorie

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand