CE d’Aix-la-Chapelle : Des Suisses déçus après la Chasse. Pénélope Leprévost en tête en individuel et l'Allemagne par équipe

Pénélope Leprévost Pénélope Leprévost

Seulement 13e par équipe, la Suisse n’a pas pris un départ idéal aux championnats d’Europe de saut à Aix-la-Chapelle. Aucun cavalier n’a démérité, tous ont monté des parcours propres et en avant. Malheureusement, une barre pour Romain Duguet, Martin Fuchs et Paul Estermann et deux pour Janika Sprunger ont pesé lourd au compteur. On a l’impression qu’il aura manqué un vrai leader, le rôle qu’aurait dû jouer Steve Guerdat. Même s’il était là pour soutenir son équipe, en bord de piste et à l’échauffement, cela n’aura pas suffi à transcender ses compatriotes. Mais demain est un autre jour.

Premier de l’équipe à s’élancer, Romain Duguet signe la meilleure performance suisse avec une faute sur le n°12, dernier double du parcours. Avec un chrono de 75,00 (4 secondes ont été ajoutées pour la faute), il pointe individuellement au 30e rang, mais est à moins d’une faute de la tête, puisqu’il est pénalisé de 3,66 points. Dans la chasse, les secondes d’écart avec la tête sont converties en points.

Avec son bon fils de Cornet Obolensky, Martin Fuchs a fauté sur un vertical en début de parcours : « j’ai décidé trop tard de mon contrat de foulée. » Avec un score de 5,03, il est au 45e rang individuel.

Janika Sprunger (photo en bas) et sa géniale petite Bonne Chance sont parties avec entrain dans leur parcours, jouant pleinement le jeu du barême C. Malheureusement, la palanque n°9 est tombée et l’entrée du double n°12 a aussi été mise à terre. Toutefois, avec un bon chrono (elle aurait été très bien placée sans ses fautes), elle a un score de 5,54.

Le finisseur de l’équipe, Paul Estermann, a commencé sur une très bonne cadence. Alors que le parcours se déroulait sans encombre, la jument s’est reculée plus que d’habitude sur la triple barre à l’entrée du double. Même si le Lucernois a aidé sa jument à l’intérieur, elle a renversé la sortie, manquant même de perdre son cavalier en route : il a dû rapidement récupérer son étrier et se remettre en selle. En individuel, Paul Estermann compte un score de 5,71 pts.

Andy Kistler et son équipe étaient légitimement déçus, mais plus motivés que jamais à rectifier le tir dès demain. Il le faudra puisque si la Suisse est actuellement 13e, et devra entrer dans le Top 10 pour espérer repartir vendredi dans la deuxième manche de la Coupe des Nations et essayer de décrocher sa qualification olympique.

Parmi ses « adversaires » dans cette quête, la Grande-Bretagne est la meilleure de toutes et se classe au 3e rang, derrière l’Allemagne et la France. La surprenante Espagne est 4e, l’Italie 7e, l’Irlande 8e, la Belgique 10e et le Danemark 11e. Ce qui place la Suisse au 8e rang des Nations en quête de qualification, auxquelles seules trois places seront attribuées.

Quant à cette épreuve de Chasse, elle a clairement manqué d’options décisives et au final, ce sont des chevaux naturellement rapides qui sont devant. Pénélope Leprévost (photo) s’est imposée avec Flora de Mariposa, devant Ludger Beerbaum sur Chiara et Joe Clee avec Utamaro D’Ecaussines. Le Britannique montait d’ailleurs pour la première fois sur cette piste allemande : « J’ai senti la pression lors de mon entrée en piste. » La Française, qui s’élançait en 7e position (sur 94 !) n’a pas donné l’impression d’aller vite. « Je ne pensais pas être si rapide », admettait d’ailleurs la Française. 29 cavaliers ont bouclé le tour sans faute, mais au Barème C, ce n’était pas le plus important.

Andy Kistler se voulait rassurant et motive ses troupes pour la suite : « demain est un autre jour. Il faut qu’on se préoccupe d’un jour après l’autre. » Le chef de l’équipe de Suisse alignera son quatuor dans le même ordre, à savoir Romain Duguet, Martin Fuchs, Janika Sprunger et Paul Estermann. Demain, les parcours seront plus « sérieux », comme l’annoncait le chef de piste Frank Rothenberger.

L'épreuve demain sera retransmise sur RTSsport.ch dès 13h45

Résultats individuels 

Résultats équipes

Attelage : Deux Suisses sur trois ont présenté leur dressage

Ce mercredi a aussi sonné l’entrée en lice des meneurs dans leur championnat d’Europe. Deux des Suisses ont présenté leur reprise de dressage. Jérôme Voutaz passera devant les juges demain avec ses quatre FM.

Werner Ulrich, le premier des Suisses à s’être élancé sur le dressage en fin de matinée, a obtenu la note de 54.98, ce qui positionne le meneur de 55 ans et ses quatre chevaux suisses à la 9e place provisoire. En tête du classement, le Hollandais Koos de Ronde.

17e place (sur 18) pour Cyril Maret, qui obtenait une note de 70,20 avec ses quatre alezans. La suite demain avec le passage au dressage de Jérôme Voutaz. Cet après-midi, les meneurs ont en profité pour reconnaître le marathon, qui se déroulera samedi.

Janika Sprunger et Bonne Chance Janika Sprunger et Bonne Chance


Dans la même catégorie

Les tournées se poursuivent

Les tournées se poursuivent

17 février 2021    Saut

Martin Fuchs 2e du GP 5* de Wellington

Martin Fuchs 2e du GP 5* de Wellington

14 février 2021    Saut

Nos partenaires

N'attendez plus!

Abonnez-vous!

Suivez le #CavalierRomand

Le magazine a bien été ajouté à votre panier !

Continuer sur le site Voir le panier